Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 780,77
    +2,67 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    17 832,55
    -24,47 (-0,14 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 125,96
    -773,66 (-1,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,58
    -67,82 (-4,88 %)
     
  • S&P 500

    5 477,61
    +4,38 (+0,08 %)
     

Réforme de l’assurance-chômage : quel impact sur les séniors ?

Dans un entretien accordé à La Tribune dimanche, Gabriel Attal a détaillé l'impact de la future réforme de l'assurance-chômage sur les demandeurs d'emploi.   - Credit:www.alamy.com / Alamy Stock Photo / Abaca
Dans un entretien accordé à La Tribune dimanche, Gabriel Attal a détaillé l'impact de la future réforme de l'assurance-chômage sur les demandeurs d'emploi. - Credit:www.alamy.com / Alamy Stock Photo / Abaca

Dans un entretien accordé à La Tribune dimanche, le Premier ministre a précisé le contenu de la réforme sur l'assurance-chômage. Les demandeurs d'emploi vont encore voir leurs droits régresser en faveur de la politique du plein-emploi menée par l'exécutif. Concrètement, la réforme modifie les conditions ainsi que la durée de l'indemnisation versée aux chômeurs.

À LIRE AUSSI Assurance-chômage : mais pourquoi a-t-on à nouveau besoin de réformer ? La catégorie des « séniors », qui englobait les personnes âgées de 55 ans et plus, est particulièrement concernée. D'une part, il faut désormais être âgé de 57 ans pour bénéficier du statut de sénior, en adéquation avec le report de l'âge légal de départ à la retraite à 64 ans. D'autre part, la durée maximale d'indemnisation des séniors demandeurs d'emploi est ramenée à 22 mois et demi au lieu de 27. Cette période sera même réduite à 18 mois si le taux de chômage passe en dessous des 6,5 % de la population active. Le taux de chômage est actuellement de 7,5 %.

Un « bonus emploi sénior » pour encourager les chômeurs âgés

Toujours dans l'optique d'atteindre le plein-emploi (taux de chômage inférieur à 5 %), le gouvernement met en place un « bonus emploi sénior ». Un chômeur âgé de 57 ans qui acceptera un emploi moins bien rémunéré que son précédent travail verra son manque à gagner comblé par l'assurance-chômage. Ce complément sera versé par l'Unédic, l'association chargée de la gestion de l'assurance-chômage, devenue exc [...] Lire la suite