La bourse est fermée

Réforme du code du travail: la CGT menace de bloquer les raffineries

1 / 2

Réforme du code du travail: la CGT menace de bloquer les raffineries

La CGT pétrole annonce qu'elle démarrera un mouvement de grève à partir du lundi 23 octobre si le gouvernement ne lance pas dans "l'immédiat" une négociation sur la réforme du code du travail.

La CGT pétrole exige lundi "l'ouverture d'une négociation immédiate" avec le ministère du Travail, le patronat et les syndicats de la branche afin de maintenir le socle de garanties que constitue sa convention collective, remise en cause par les ordonnances modifiant le code du travail, selon le syndicat.

"Les ordonnances Macron ont pour fonction, entre autres, de remettre en cause les garanties larges que sont les conventions collectives. La convention collective pétrole, elle-même socle des accords de groupe et d'entreprise est touchée comme les autres", explique la FNIC-CGT dans un communiqué.

Le syndicat réclame "l'ouverture d'une négociation immédiate en présence du ministère du travail" des syndicats et des employeurs, faute de quoi elle entrera "en grève (reconductible) à partir du lundi 23 octobre", précise le texte. Emmanuel Lepine, secrétaire général de la FNIC-CGT, a assuré que le "secteur est prêt" non seulement à des blocages de raffineries mais aussi "à l'arrêt de toutes les installations".

Selon lui, les ordonnances, qui doivent être ratifiées d'ici la fin de l'année par le parlement et "organisent le dumping en changeant les règles", risque de "remettre en cause" la convention collective du secteur pétrolier "de haut niveau", en "autorisant les entreprises à déroger" à plusieurs de ses dispositions.

Un "départ anticipé pouvant aller jusqu'à quatre ans"

Emmanuel...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi