Marchés français ouverture 3 h 55 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 512,85
    -93,61 (-0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 351,29
    +67,77 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    20 996,97
    -852,51 (-3,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,29
    -18,60 (-3,46 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Réforme des bourses étudiantes: quelles mesures sont sur la table des négociations?

libre de droits Pixabay/mohamed_hassan

La réforme du système des bourses étudiantes pourrait commencer à entrer en vigueur à la rentrée 2023. Les arbitrages par le ministère de l'Enseignement supérieur sont toujours en cours, mais trois mesures ont déjà été chiffrées, notamment la revalorisation du barème de revenus.

A quoi va ressembler la réforme des bourses, qui pourrait entrer en vigueur à la rentrée 2023? Les étudiants espéraient en connaître les contours dès ce mois de janvier 2023. Rendez-vous finalement en février pour de premières annonces, a précisé le ministère de l’Enseignement supérieur à AEF Info. "Nous suivons toujours le calendrier annoncé. La ministre Sylvie Retailleau s’apprête à recevoir le rapport intermédiaire. Nous allons ensuite l’instruire, ce qui nous amène à février", explique-t-on rue Descartes, balayant un retard potentiellement dû à la réforme des retraites.

Plusieurs propositions ont émergé de la concertation avec les organisations représentatives étudiantes et les conférences de chefs d’établissements, parmi lesquelles la révision du barème de revenus, une linéarisation des bourses pour limiter les effets de seuil lors du passage d’un échelon à un autre et la possibilité d’avance de deux mois de bourses en août.

Lire aussiUniversité : pourquoi Macron a raison de vouloir la rendre payante

Des mesures pour 600 millions d'euros par an

Dans un document interne, dont AEF info a eu copie, la direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle (DGESIP) a chiffré ces trois propositions. La révision du barème d’attribution des bourses sur critères sociaux est notamment estimée à 116 millions d’euros pour l’année 2023 et 291 millions d’euros en année pleine. Le document souligne que ce barème n’a pas été actualisé depuis 2013, alors que le Smic a entre-temps augmenté de 13,9%. Le scénario étudié est donc une revalorisation à hauteur de 13,9%. Avec ce réajustement, 71.000 étudiants supplémentaires entreraient dans le système de bourses (+10%) et 288.000 boursiers passeraient à l’échelon supérieur (soit 40% des boursiers actuels), précise le document.

La DGESIP chiffre aussi la linéarisation des bourses. Une légère augmentation des revenus des parents peut en effet entraîner le basculement vers un échelon inférieur, et donc une[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi