La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    41 080,62
    +1 135,48 (+2,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Réforme des APL : la colère des jeunes face à la baisse de leurs aides

·2 min de lecture

“Je reçois des tas de témoignages, tout le monde est impacté.” Clémentine Béguier, 19 ans, est en apprentissage pour devenir éducatrice spécialisée à Poitiers. Dès janvier, l’étudiante reçoit des messages inquiets de ses amis, qui accusent une baisse de leurs aides personnalisées au logement (APL). En février, l’apprentie voit sa propre aide baisser de 95 euros : elle décide alors de lancer sa pétition “La réforme des APL : l’effondrement !” sur Change.org. Deux semaines plus tard, le texte comptabilise plus de 26.000 signataires.

La jeune femme poste des témoignages tous les jours sur Instagram et sur Twitter, assortis du hashtag #RendezNousNosAPL. Entrée en vigueur le 1er janvier, la réforme des APL dites “en temps réel” modifie leur mode de calcul : les aides au logement ne se basent plus sur les revenus remontant à deux ans, mais sur ceux des 12 derniers mois, avec une actualisation trimestrielle. Cependant, comme nous l’annoncions en décembre dernier, le gouvernement avait prévu la mise en place d’un “forfait étudiant” pour que la mesure ne frappe pas de plein fouet les étudiants salariés ou encore alternants, particulièrement menacés par ce changement.

Mais aujourd’hui, ces mesures protectrices interrogent. “Le forfait étudiant n’existe pas ! Certains étudiants gagnent trop pour toucher les APL, mais pas assez pour bénéficier de la prime d’activité. C’est irréel,” s’exaspère Clémentine Béguier. Lisa, étudiante en journalisme, n’en mène pas large : alors qu’elle touchait 200 euros d’aides, ces dernières sont descendues à 29 euros en février, “donc autant dire presque rien”, regrette-t-elle. Son contrat de 16h par semaine dans un magasin de bricolage serait en cause… alors qu’elle y travaille depuis trois ans : “Je ne trouve pas ça normal. Si ma situation avait changé, j’entendrais, mais ce n’est pas le cas.”

La situation porte à confusion, alors que le site internet de la Caisse d’allocations familiales précise que “les droits des étudiants (y compris les étudiants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un appartement vendu à 156.000 euros le mètre carré, un record
Airbnb : pluie de sanctions à venir pour les loueurs en infraction ?
Aide mobilité de 1.000 euros : salariés, alternants de moins de 25 ans, voici comment l’obtenir
Logement neuf : le gouvernement reporte et adoucit la nouvelle norme environnementale RE2020
Les travaux de copropriété doivent-ils être détaillés avant l’AG ?