La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 938,27
    -120,25 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    14 739,32
    +78,74 (+0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1818
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 912,40
    +1 784,87 (+5,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    940,47
    +10,54 (+1,13 %)
     
  • S&P 500

    4 398,06
    -3,40 (-0,08 %)
     

Réforme des APL: 1,1 milliard d'euros économisés en 2021 pour l'Etat

·2 min de lecture

La réforme des APL (aides personnalisées au logement) devrait générer davantage d'économies qu'espéré en ces temps de crise. L'activité partielle et les mesures de soutien des familles pendant la crise ont permis d'échapper à une inflation du montant des APL.

En 2018, , et de la réserver à des cas spécifiques, avant sa suppression définitive à terme. Au-delà des questions d’éligibilité du logement, il faut en outre respecter des conditions de ressources, comme cette aide s’adresse aux personnes ayant des revenus modestes. La promesse de cette grande réforme? "Être plus juste", résumait , ministre du Logement, dans Le en novembre 2020. "L'allocation va s'adapter à la situation la plus récente. Cela soutiendra le pouvoir d'achat des plus fragiles."

Dans son édition du 22 juillet, le quotidien Les Échos affirme que "" Le montant des aides non versées en 2021 pourrait atteindre les 1,1 milliard d'euros, au lieu des 750 millions d'euros d'économies espérées. Cette économie pour les finances publiques serait à relativiser, car avant l'épidémie de Covid-19, c'étaient 1,3 milliard d'euros qui avaient été anticipés. Interrogée par nos confères, la Ministre délégué au logement, Emmanuelle Wargon, explique que les différentes mesures de soutien aux ménages, durant l'épidémie, ont limité l'ampleur de la baisse de revenus. Laquelle aurait dû se traduire par une hausse de demandes d'allocations.

Les nouveaux allocataires ont effectivement été plus nombreux que prévu, en 2020, mais cette hausse devrait être compensée par la révision des critères d'attribution et des modes de calcul. Résultat, la dépense budgétaire pour les APL sur 2021 "devrait être quasiment identique à celle prévue par la loi de finances".

La baisse des allocations concernent moins de Français que prévu

Sept mois après l'entrée en vigueur du nouveau calcul, pour bon nombre d'allocataires, c'est la douche froide. Sur les 5,975 millions de foyers ayant bénéficié des APL, rapporte Les Échos près de 38,2% ont vu leur allocation diminuer au 1er janvier 2021, pour un montant moyen de 110 euros. Contre 98 euros, pour une baisse de 35,2% un an plus tôt. C'est un peu moins qu'attendu, le gouvernement tablant initialement sur 41% de foyers bénéficiaires perdants.

Les jeunes [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles