La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 068,59
    -125,57 (-1,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 229,56
    -70,05 (-1,63 %)
     
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,02 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1355
    +0,0037 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 836,10
    -6,50 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    32 311,93
    -2 825,02 (-8,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    870,86
    +628,18 (+258,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,83
    -0,72 (-0,84 %)
     
  • DAX

    15 603,88
    -308,45 (-1,94 %)
     
  • FTSE 100

    7 494,13
    -90,88 (-1,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,10 (-2,72 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0055 (-0,40 %)
     

"Elle réfléchit à la situation politique": à quatre mois de la présidentielle, la tentation Taubira

·3 min de lecture

Selon nos informations, l'ancienne ministre de la Justice réfléchit à proposer aux prétendants de la gauche de se soumettre à la primaire populaire. Objectif: le regroupement des forces politiques de gauche autour d'une seule et unique candidature, la sienne.

Elle hésite. Selon nos informations, Christiane Taubira réfléchit à se présenter à l'élection présidentielle, vingt ans après sa première candidature. L'ancienne garde des Sceaux pourrait "poser un acte politique" d'ici la mi-décembre pour appeler la gauche désunie à sa responsabilité face à la dangerosité de l'extrême droite.

"Elle réfléchit à la situation politique [...] discute très ouvertement des hypothèses", nous confie un proche de l'ex-ministre, "la question est de savoir si elle veut faire mouvement."

Rien n'est toutefois acté puisque Christiane Taubira "n'est pas encore décidée", nous explique-t-on, même si elle ne ferme plus la porte à une candidature de dernière minute. Si tel est le cas, par quel moyen envisagerait-elle cette nouvelle conquête du pouvoir? Alors que les Verts ont désigné Yannick Jadot, que le Parti socialiste s'est rangé derrière Anne Hidalgo et que Jean-Luc Mélenchon s'est déclaré candidat il y a déjà un an, Christiane Taubira pourrait se tourner vers un processus de vote inédit.

La primaire populaire, qui doit se tenir entre le 27 et le 30 janvier, a tout du recours ultime pour l'ancienne ministre. Plus de 200.000 personnes y sont inscrites et Christiane Taubira figure parmi les personnalités politiques qui ont recueilli le plus de parrainages. 

"Elle ne peut pas regarder Villepinte et se dire que la situation ne la concerne pas" 

D'après nos informations, Christiane Taubira a d'ores et déjà appelé certains candidats de gauche pour leur parler de la primaire populaire et les enjoindre d'y participer. Avec un objectif clair: la remporter pour obtenir une seule et unique candidature à gauche, et non pas une sixième. L'un des candidats à gauche n'envisage toutefois pas un retour de l'ex-députée de Guyane dans l'arène politique: cette dernière craindrait de faire gagner l'extrême droite en cas de second tour face à Marine Le Pen.

Un scénario qui, toujours selon ce candidat, pourrait la faire renoncer à ses ambitions présidentielles. À moins que les déclarations polémiques et les violences survenues ce week-end au meeting d'Éric Zemmour aient l'effet contraire et la motivent à se lancer.

"Christiane ne peut pas regarder Villepinte et se dire que la situation ne la concerne pas", témoigne un autre proche de la ministre, jugeant celle-ci animée par "le sens du devoir".

"Taubira est encore dans le vestiaire"

Reste que l'ancienne ministre de François Hollande ne souhaiterait pas être une énième candidature à gauche mais entend bien incarner une candidature de rassemblement. Une hypothèse que n'imaginent pas les candidats écologiste - ne la jugeant pas éligible à représenter leur cause - et socialiste.

"Ça fait un an que nous travaillons, nous sommes dans les starting block", nous confie-t-on dans l'entourage d'Anne Hidalgo, "Christiane Taubira est encore dans le vestiaire. Sa présence peut être tout à fait importante aux côtés d'Anne Hidalgo".

Comme en 2017, l'union des gauches peine à voir le jour. Mais les proches de Christiane Taubira espèrent que son hypothétique candidature puisse mettre un terme aux clivages: "si elle veut un rassemblement, elle n'a pas vocation à être la candidate d'un parti".

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Olivier Véran revient sur le refus de Christiane Taubira de conseiller la vaccination, estimant que c'est une "forme de lâcheté"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles