Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0041 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 435,61
    -4 279,09 (-7,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 239,94
    -69,78 (-5,32 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

"Un réel danger": Ursula von der Leyen met en garde contre les meutes de loup dans l'UE

AFP

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a mis en garde ce lundi contre le "réel danger" des meutes de loups dans l'Union européenne, annonçant une possible révision du statut de protection pour cet animal.

"La concentration de meutes de loups dans certaines régions européennes est devenue un réel danger pour le bétail et, potentiellement, pour l'homme", a estimé la responsable allemande dans un communiqué.

Pour la Commission, "le retour du loup dans des régions de l'UE où il était absent depuis longtemps entraîne de plus en plus de conflits avec les communautés locales d'agriculteurs et de chasseurs, en particulier lorsque les mesures visant à prévenir les attaques sur le bétail ne sont pas pleinement mises en oeuvre".

La Commission appelle "les communautés locales, scientifiques et toutes les parties intéressées à soumettre, d'ici au 22 septembre, des données actualisées sur les populations de loups et leurs impacts".

Une possible révision du statut de protection

La question du nombre de loups présents dans différents pays d'Europe est au coeur de vifs débats - et d'une véritable bataille de chiffres - entre éleveurs et associations de protection de l'environnement.

PUBLICITÉ

"Sur la base des données collectées, la Commission décidera d'une proposition visant à modifier, le cas échéant, le statut de protection du loup au sein de l'UE et à mettre à jour le cadre juridique, afin d'introduire, lorsque c'est nécessaire, davantage de flexibilité, à la lumière de l'évolution de cette espèce", ajoute l'exécutif européen, précisant que cela viendrait "compléter les possibilités actuelles offertes par la législation de l'UE".

En vertu de la directive européenne "Habitats" de 1992, la plupart des populations de loups en Europe bénéficient d'une protection stricte, assortie de possibilités de dérogation. Ce régime met en oeuvre les exigences de la convention internationale de Berne.

"J'invite les autorités locales et nationales à prendre les mesures qui s'imposent. En effet, la législation européenne actuelle leur permet déjà de le faire", a indiqué Ursula von der Leyen.

Ursula von der Leyen a elle-même eu une mauvaise expérience avec le loup: en septembre 2022, l'un d'eux s'est introduit dans un enclos de la propriété de sa famille, dans le nord de l'Allemagne, et tué son vieux poney, Dolly.

Article original publié sur BFMTV.com