La bourse ferme dans 5 h 26 min
  • CAC 40

    5 602,10
    -9,59 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 591,06
    -8,49 (-0,24 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2074
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 832,60
    +2,70 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    29 983,91
    +100,39 (+0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    702,04
    -33,10 (-4,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,33
    -0,03 (-0,06 %)
     
  • DAX

    13 794,14
    +6,41 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    6 730,79
    -4,92 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3543
    -0,0040 (-0,30 %)
     

Le récit de la folle journée qui a conduit les partisans de Donald Trump à envahir le Congrés

·2 min de lecture

C'est un funeste jour pour la démocratie américaine. Le mercredi 6 janvier devait être marqué par ce qui n'est habituellement qu'une formalité : la confirmation par le Congrès de la victoire du futur président américain, élu en novembre. Mais Donald Trump, arc-bouté sur la contestation de sa défaite face à Joe Biden, et les milliers de ses partisans venus à Washington pour le soutenir, ont fait dérailler le processus. Des violences ont éclaté au sein même de l'enceinte du Capitole, provoquant la mise sous couvre-feu de la capitale fédérale. Voici le film des événements.

Tout d'abord, des dizaines de milliers de supporteurs du président républicain, munis de drapeaux "Trump 2020" et coiffés de casquettes rouges "Make America Great Again", affluent à Washington. Venus de tous les Etats-Unis, parfois par cars entiers, ils traversent la capitale, une ville profondément démocrate, où les vitrines de la plupart des magasins et immeubles du centre-ville ont été barricadés, par crainte de débordements. Ils convergent vers une esplanade proche de la Maison Blanche, où Donald Trump doit s'exprimer en milieu de journée.

Le républicain a prévenu, la journée sera "folle". Vers midi, Donald Trump arrive sur scène et prononce un long discours très virulent, sous un ciel chargé de lourds nuages. "Nous n'abandonnerons jamais. Nous ne concéderons jamais", lance-t-il. "Nous ne reprendrons jamais notre pays en étant faibles. (...) Vous devez être forts."

Le milliardaire républicain s'en remet à son vice-président, qu'il appelle à ne pas entériner la victoire de Joe Biden lors de la session extraordinaire du Congrès, que ce fidèle parmi les fidèles doit présider. "Je sais que tout le monde ici marchera bientôt vers le Capitole, pour pacifiquement, patriotiquement faire entendre vos voix", ajoute Donald Trump.

Vers 13h, les parlementaires des deux chambres entament la procédure de certification des résultats de l'élection présidentielle. Juste avant le début de la séance, Mike Pence déclare (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Donald Trump est plus désespéré que jamais et les Américains devraient être 'à la fois enragés et terrifiés', selon sa nièce
Vaccination, restrictions, bilan sanitaire... Ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex
La France comptera 500 centres de vaccination d'ici deux semaines, affirme Gabriel Attal
Julian Assange va rester en prison, a décidé la justice britannique
L'Olympique de Marseille met le stade Vélodrome à disposition pour la campagne de vaccination