La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 605,10
    +629,83 (+2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,12 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

En récession, Hong Kong distribue 1180 euros par personne pour stimuler son économie

·2 min de lecture

Crise politique, ralentissement de la Chine, explosion de l'immobilier, crise du Coronavirus… Hong Kong a connu une année noire en 2019 et 2020 ne s'annonce guère meilleure. La région administrative spéciale (RAS) est entrée en récession, en fin d'année dernière, après un quatrième trimestre particulièrement violent (-2,9%).

Face aux difficultés de l'économie, les autorités ont décidé une mesure exceptionnelle : la distribution de 10.000 dollars hongkongais (environ 1.180 euros) à tous les résidents permanents de la ville, qui ont au moins 18 ans. En tout, cela représente 7 millions de personnes pour un coût total de près de 8 milliards d'euros.

Un "helicopter money" qui fait partie d'un vaste plan de relance de 14 milliards d'euros. Mais la somme parait néanmoins dérisoire pour relancer l'économie. "Il y a un gouvernement qui essaye de prouver qu'il est utile. Mais l'est-il réellement?" s'interroge Hervé Novelli, président de l'Association des Plateformes d'indépendants, sur le plateau de d'Inside.

D'autres mesures ont été annoncées dans le cadre de ce budget, notamment des réductions d'impôts sur les bénéfices et les salaires, ainsi que des prêts à faible taux d'intérêt pour les entreprises qui peinent à payer les salaires de leur personnel. Les commerçants, les secteurs du tourisme, de la restauration ou des divertissements, sont particulièrement touchés par cette récession. Le nombre de faillites a augmenté tout comme...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi