Marchés français ouverture 2 h 29 min
  • Dow Jones

    33 876,97
    +586,89 (+1,76 %)
     
  • Nasdaq

    14 141,48
    +111,10 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 843,71
    +832,78 (+2,97 %)
     
  • EUR/USD

    1,1913
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 489,76
    +0,76 (+0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    27 504,61
    -1 436,28 (-4,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    790,09
    -60,25 (-7,09 %)
     
  • S&P 500

    4 224,79
    +58,34 (+1,40 %)
     

La réalité virtuelle perturbe notre notion du temps

·2 min de lecture

Il n’est pas rare de perdre la notion du temps en étant concentré sur une tâche, et d’autant plus pendant les jeux vidéo. Toutefois, la réalité virtuelle (VR) aurait un effet beaucoup plus prononcé selon une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Californie à Santa Cruz et publiée dans la revue Timing & Time Perception.

Cet effet, baptisé « compression du temps », est connu parmi les utilisateurs de casques VR, et le chercheur Grayson Mullen l’a découvert par lui-même en testant un casque chez un ami.  « Je ne pouvais même pas deviner s’il s’était écoulé 10 ou 40 minutes », a-t-il indiqué. Il a donc décidé de tester cet effet sur 41 volontaires en créant un labyrinthe qui fonctionne en réalité virtuelle ainsi que sur un écran plat classique. Ils ont joué aux deux formats, un groupe en commençant par la version en VR, l’autre par la version sur écran.

72,6 secondes de différence pour une estimation de cinq minutes

Les sujets devaient arrêter lorsqu’ils avaient l’impression d’avoir joué pendant cinq minutes. Ceux qui ont commencé par la version en réalité virtuelle ont joué en moyenne 72,6 secondes de plus que ceux ayant commencé par la version sur écran, montrant ainsi l’effet de compression du temps. Curieusement, cet effet n’est présent que pour ceux ayant commencé par la VR.

Une précédente étude en 2011 avait découvert l’effet de la compression du temps chez des patients suivant une chimiothérapie, mais s’était concentrée sur les différences selon le diagnostic. Cette nouvelle étude compare le même jeu sur écran et dans un casque VR, prouvant que l’effet est spécifique à la réalité virtuelle. La réalité virtuelle pourrait être utilisée pour aider les patients qui subissent régulièrement des procédures longues. En plus de les distraire, ils auraient l’impression que les interventions durent moins longtemps.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles