La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 157,26
    +217,06 (+0,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

La réalité augmentée va révolutionner l'entraînement des pilotes de chasse

·1 min de lecture

Comment les pilotes de chasse s’entraînent avant leurs missions souvent très périlleuses ? Actuellement, il existe deux solutions. Soit ils s’exercent dans le ciel sur un authentique avion avec des partenaires d’entraînement, qui peuvent d'ailleurs être des avions pilotés par une IA, soit ils utilisent un simulateur au sol avec des ennemis virtuels.

Chez Red 6, on a décidé de proposer un mélange des deux solutions avec l’arrivée de la réalité augmentée avec le Airborne Tactical Augmented Reality System (Atars). Qu'est-ce qui se cache derrière ce nom ? Tout simplement un casque qui permet à la fois de voir le monde réel, mais aussi des images incrustées à l’intérieur de la visière.

Au-delà de placer des ennemis sur un radar, il s’agit surtout de permettre au pilote de les voir. « Une grande partie de notre travail comme pilotes de combat se déroule au-delà de la portée visuelle, c'est-à-dire à une distance à laquelle les capteurs des avions peuvent voir les menaces, mais où le pilote n'est pas capable de les voir physiquement avec ses yeux, rappelle Daniel Robinson, ancien pilote de F-22 Raptor et fondateur de Red 6. À environ 10 miles nautiques, un pilote est capable de voir un avion réel en dehors de son avion. Mais si ces adversaires sont virtuels, et simulés uniquement sur le radar, le pilote n'a évidemment rien à voir devant lui. »

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

L'US Air Force vient de signer un contrat de 70 millions de dollars avec cette start-up floridienne. © Red 6

Bientôt sur les F-16

La solution consiste donc à utiliser la réalité augmentée dans le champ de vision du pilote pour lui permettre de voir le monde extérieur, mais aussi également des images d'avions virtuels qui ne sont pas réellement dans le ciel. Ces avions de synthèse sont pilotés soit par une intelligence artificielle, soit par un vrai pilote au sol.

Avant d’envisager d’équiper les mythiques F-16, le premier avion compatible avec ce système sera un T-38, utilisé par l'US Air Force et la Nasa et l’objectif n’est pas...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles