Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 379,89
    +1 340,32 (+2,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,64
    +92,02 (+7,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Réforme des retraites : nouvelle journée de grève et de manifestation le 7 mars

Nicolas Sandanassamy/Capital

Plus que jamais mobilisés contre la réforme du Gouvernement sur les retraites, les syndicats décident d’aller plus loin. Après l’annonce d’une manifestation le jeudi 16 février et celle de la prochaine mobilisation de ce samedi, l’intersyndicale appelle désormais à la grève générale la journée du 7 mars et affirme qu'elle pouvoir la reconduire, selon BFM TV.

Une grève reconductible en fonction des réponses du Gouvernement, préviennent les syndicats. Le ton est donné : ils bloqueront le pays autant de temps qu'il faudra pour obtenir gain de cause. D’après BMFTV, des assemblées générales serviront à statuer sur la continuité, ou non, de la grève chaque soir à compter du premier mardi de mars.

"Il y aura une grosse journée le 7, et une initiative particulière le 8, en lien avec la journée internationale des droits des femmes", a affirmé à l'AFP Yvan Ricordeau, secrétaire national CFDT. L'intersyndicale a programmé une conférence de presse samedi à 11H45 à la Bourse du travail à Paris pour préciser son plan de bataille, en amont de la manifestation parisienne pour la 4e journée d'action.

Si les syndicats ont choisi le mois de mars, ce n’est pas un hasard. Le texte de réforme qui fait l’objet de toutes les contestations doit partir en commission mixte paritaire le 4 mars pour être présenté aux sénateurs et aux députés. De plus, les vacances scolaires prennent fin le 6 mars, à la veille de la manifestation.

PUBLICITÉ

Pour l’intersyndicale, les deux prochaines journées de manifestation seront décisives. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grèves dans les raffineries : vers une nouvelle pénurie d'essence à la pompe ?
Pouvoir d'achat : baisser la TVA sur les produits alimentaires serait inefficace, pour la Cour des comptes
Hollande, Sarkozy, Fillon... les retraites en or de nos élus
Tarifs bancaires 2023 : les clients Crédit du Nord ont bien profité de la fusion avec Société générale
Prix des péages : la réponse du gouvernement à Eric Coquerel qui accuse l'Etat de "faire payer aux usagers une hausse de l'inflation"