La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 619,41
    -696,82 (-1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

13 novembre : les explications “insoutenables” de Salah Abdeslam sur les attentats

·1 min de lecture

Six ans après les attentats du 13-Novembre se tient le procès clé qui doit faire lumière sur le drame qui a frappé la France. Ce soir-là, 131 personnes ont trouvé la mort et 413 étaient blessées. Lundi 20 septembre 2021 se tenait la neuvième journée d'audience, à la cour d'assises spéciale de Paris. Les équipes de Quotidien, diffusée sur TMC, ont révélé à l'issue de cette journée les propos prononcés par le terroriste Salah Abdeslam, auteur des faits. L'homme de 32 ans, originaire de Belgique, a revendiqué les faits en invoquant l'intervention militaire de la France contre le groupe État islamique en Irak et en Syrie, à l'époque où François Hollande était alors président de la République.

Au cours du procès, Salah Abdeslam a ainsi déclaré : "Je voudrais dire que si on sort ces vidéos de leur contexte, je suis le premier à les désavouer. Mais si on les met dans leur contexte, je ne peux les condamner. Si la France compte ses morts, nous, nous avons arrêté de les compter. On peut se faire la guerre, s'entretuer, mais la porte du dialogue doit rester ouverte. La France se présente comme une victime, alors que c'est elle qui a attaqué en premier." Pour rappel, le procès des attentats du 13-Novembre a débuté le 8 septembre 2021 et devrait s'achever le 25 mai 2022, selon le calendrier prévisionnel. Placée sous sécurité maximale, la cour d'assises spéciale de Paris juge 20 accusés, dont Salah Abdeslam, ce dernier étant suspecté d'être le seul survivant des commandos terroristes qui ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles