Marchés français ouverture 5 h 14 min
  • Dow Jones

    33 945,58
    +68,61 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    14 253,27
    +111,79 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,07
    +63,94 (+0,22 %)
     
  • EUR/USD

    1,1932
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 469,59
    +159,83 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    28 399,38
    +928,70 (+3,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    805,66
    +11,33 (+1,43 %)
     
  • S&P 500

    4 246,44
    +21,65 (+0,51 %)
     

Des quotas pour renforcer la présence des femmes dans l'état-major des entreprises

·1 min de lecture

C’est assez rare pour être souligné : un texte défendu par une députée LREM Marie-Pierre Rixain, et soutenu par le gouvernement, a été voté à l’unanimité à l’Assemblée nationale mercredi soir. Ce texte prévoit l’instauration de quotas dans les entreprises pour renforcer la place des femmes dans les instances de direction. Le recours à des quotas continue de faire débat, mais les députés ont considéré qu’il fallait en passer par là pour parvenir à une présence effective des femmes à la tête des entreprises.

Il y a tout juste dix ans, la loi Copé-Zimmerman imposait au moins 40% de femmes dans les conseils d’administration des entreprises. Cette fois-ci, c’est l’étage du dessous qui est concerné, celui des directions opérationnelles, ce que l'on appelle aussi les comités exécutifs ou les comités de direction. En 2027, les entreprises de plus de 1.000 salariés devront compter au moins 30% de femmes parmi leurs cadres dirigeants. Et en 2030, la barre sera portée à 40%. Les entreprises qui ne seront pas dans les clous s’exposeront au paiement d’une pénalité financière qui pourra aller jusqu’à 1% de la masse salariale. 

>> LIRE AUSSI -Index égalité femmes-hommes dans les entreprises : une progression qui masque des disparités

Laisser le temps à certains secteurs de se féminiser

L’inspection du travail devra toutefois tenir compte des efforts entrepris pour se rapprocher de ces quotas avant d'envisager une sanction. En effet, certaines entreprises partent de loin pour des rais...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles