Marchés français ouverture 4 h 10 min
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 099,93
    +591,38 (+2,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,2048
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 739,11
    +117,19 (+0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    44 689,07
    -2 027,97 (-4,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 245,59
    -17,37 (-1,38 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     

Ce qu'il faut savoir sur Neuralink, l'entreprise d'Elon Musk qui veut placer des micropuces dans le cerveau humain

·1 min de lecture

Le milliardaire Elon Musk est connu pour ses entreprises de premier plan comme Tesla et SpaceX, mais le natif sud-africain détient également une poignée d'entreprises inhabituelles. L'une d'entre elles, dit-il, consiste à réaliser un jour une "symbiose" entre le cerveau humain et l'intelligence artificielle.

Neuralink est la société de technologie d'interface neuronale d'Elon Musk. En termes simples, elle construit une technologie qui pourrait être intégrée dans le cerveau d'une personne, où elle pourrait à la fois enregistrer l'activité cérébrale et potentiellement la stimuler.

Bien que le fondateur de SpaceX aime à parler de sa vision futuriste de la technologie, qui consiste à fusionner la conscience humaine et l'intelligence artificielle, cette technologie a de nombreuses applications médicales potentielles à court terme, comme le traitement de la maladie de Parkinson.

À lire aussi — 37 % des Américains ont déjà investi suite à un tweet d'Elon Musk, selon un sondage

Voici l'essentiel à savoir à propos de Neuralink :

Bien qu'Elon Musk ait vanté les applications à court terme de Neuralink, il associe souvent l'entreprise à ses craintes concernant l'intelligence artificielle. Il dit penser que l'humanité sera capable d'atteindre une "symbiose" avec l'intelligence artificielle. Invité en 2019 sur le podcast "Artificial Intelligence", le PDG de Tesla a fait savoir que Neuralink était "destiné à répondre au risque existentiel associé à la superintelligence numérique."

"Nous ne serons (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Apple affiche les données collectées par vos applis. Voici celles auxquelles il faut faire attention
Le plus gros astéroïde à s'approcher de la Terre en 2021 classé 'potentiellement dangereux' par la NASA
Cyberattaques : voici les différentes méthodes criminelles pour voler des données
Bill Gates déconseille une nouvelle fois d'investir dans le bitcoin
Netflix commence à lutter contre le partage de mots de passe

Ce contenu pourrait également vous intéresser :