La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 795,82
    +1 368,12 (+4,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Qui est Andy Jassy, le futur PDG d’Amazon et successeur de Jeff Bezos ?

·4 min de lecture
Andy Jassy, le nouvel homme fort d'Amazon

Dans quelques jours, Andy Jassy, inconnu du grand public, succèdera à l’emblématique Jeff Bezos, patron et fondateur d’Amazon.

C’est une page de l’histoire d’Amazon - et même d’internet - qui va bientôt se tourner. À compter du 5 juillet, Jeff Bezos va quitter son poste de PDG du géant du commerce électronique qu'il a créé il y a quasiment 30 ans. Pour lui succéder, le milliardaire américain s’est tourné vers un homme de confiance : Andy Jassy, 53 ans. Pourquoi choisir ce jour en particulier pour passer la main ? "C'est une date sentimentale pour moi, c'est la date à laquelle Amazon a été officiellement constituée en tant qu'entreprise, il y a 27 ans", s’est-il justifié devant les actionnaires.

VIDÉO - La Minute de Jeff Bezos

Presque un quart de siècle chez Amazon

Cette nomination, annoncée en début d’année, n’a pas surpris grand monde. Arrivé chez Amazon en 1997, Jassy a d’abord rejoint l’entreprise comme directeur du marketing. À force de travail et de compétences, ce diplômé d’Harvard a rapidement gagné la confiance de Jeff Bezos jusqu’à être considéré par beaucoup comme l’homme qui murmure à l’oreille du fondateur d’Amazon. Homme de l’ombre jusqu’à présent, Andy Jassy va désormais se retrouver en pleine lumière. Aura-t-il les reins assez solides pour résister à la pression inhérente à la fonction ? "Andy est reconnu en interne et il fait partie d’Amazon depuis presque aussi longtemps que moi. Il va être un leader exceptionnel et il a toute ma confiance", assure Bezos.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Si Andy Jassy a rejoint Amazon à la fin des années 90, il est surtout reconnu et respecté pour avoir fondé, en 2006, Amazon Web Services (AWS), la branche de cloud et véritable vache à lait du groupe. Car en réalité, le vrai business du géant du e-commerce n’est pas la livraison de colis mais bien le stockage et le traitement de données en ligne. Cette branche d’Amazon, chargée de fournir des services en ligne à d'autres sites internet ou applications clientes, a généré 54 milliards de dollars de chiffre d'affaires annuel en 2020. AWS représenterait à elle seule quasiment les deux tiers du résultat net du groupe (63 %).

Plus lisse que Bezos

Pour l’heure, Andy Jassy, père de deux enfants, cultive la discrétion. Ses prises de position restent rares tout comme ses interviews. Plus consensuel et diplomate que Jeff Bezos, il devra néanmoins rapidement trouver la confiance de ses (très) nombreux salariés et gérer quelques dossiers urgents. Le 25 mai, le procureur de Washington a par exemple lancé des poursuites contre Amazon pour abus de position dominante. Un grand chantier l’attend aussi sur le front social : les employés d’Amazon se plaignent régulièrement de leurs conditions de travail qu’ils jugent pénibles.

L’accident qui aurait pu tout changer

Qui a dit que faire bonne impression auprès de son patron était capital ? Sûrement pas Andy Jassy. En 1997, peu après son arrivée dans l’entreprise, ce grand fan de sport a commis une grosse boulette. Lors d’une compétition interne chez Amazon, il a accidentellement frappé Jeff Bezos à la tête avec une pagaie. Au moins, le multi-milliardaire n’est pas rancunier. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Après avoir cédé sa place de directeur général, le fondateur d’Amazon, qui a vécu un divorce difficile en 2019, va devenir président exécutif. Il aura un droit de regard sur les décisions importantes prises sans pour autant être présent au quotidien. "J'aurai aussi le temps et l'énergie de me consacrer à Day 1 Fund, au fonds Bezos pour la planète, à Blue Origin (son entreprise de voyage spatial, ndlr) au Washington Post et à mes autres passions".

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles