La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 151,39
    -1 224,83 (-2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

Qu'est-ce que les « batteries structurelles », future révolution pour les véhicules électriques ?

Louis Neveu, Journaliste
·2 min de lecture

Pour les véhicules électriques et surtout les aéronefs, le poids de la batterie est un élément problématique. Dans le cas d’un avion, la masse au décollage et à l’atterrissage reste constante, contrairement à un réservoir qui se vide et à même poids. De surcroît, la batterie offre beaucoup moins d’autonomie que le carburant d’un moteur thermique. Et si la cellule de l’avion était la batterie ? Une carlingue qui servirait également à délivrer de l’énergie et qui augmenterait de fait la capacité d’accueil, en allégeant la masse globale. Cette batterie structurelle, c’est le projet mené depuis 2007 par des chercheurs de l'Université de technologie de Chalmers et du KTH Royal Institute of Technology en Suède.

Une invention qui pourrait être répliquée pour tout élément structurel, qu’il s’agisse des murs d’une maison, d’un bateau... Plus que l’habitation, ou l’aviation, c’est au niveau des véhicules roulants que cette batterie structurelle pourrait présenter une véritable révolution. Aujourd’hui, le châssis de l’auto est spécialement conçu pour contenir les batteries nécessaires à son autonomie. En plus de leur poids, elle occupe une place considérable sous le plancher. Avec le projet des chercheurs, ce même châssis ou la carrosserie pourraient être la source d’énergie.

Le cadre des futurs vélos électriques

Cette batterie est robuste. Elle est fine et ne rompt pas, même en cas de fortes torsions et tensions. Côté architecture, il s’agit d'un empilement de plusieurs couches, avec un film de verre faisant la séparation entre les électrodes et un électrolyte constitué de polymères. L’ensemble est durci après un passage au four. Par rapport aux tentatives de batteries structurelles précédemment développées, celle mise au point par les scientifiques serait 10 fois plus performante. Sa densité est de 24 Wh/kg, soit une capacité d'environ 20 % de moins par rapport aux batteries lithium-ion comparables actuellement disponibles. Mais comme le poids des véhicules peut être...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura