Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 935,66
    +141,57 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 375,04
    -42,83 (-3,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Quels sont les médicaments qui font le plus grossir ?

Parmi les effets indésirables liés à la prise de médicaments, figure la prise de poids. Elle représente souvent une source d'angoisse pour le patient. Et il arrive souvent que ce dernier ne soit pas suffisamment informé de cette conséquence.

Or la prise de poids n'a pas que des inconvénients esthétiques. Elle peut engendrer d'autres problèmes de santé, indépendants de la maladie initiale pour laquelle un traitement a été préconisé. "La prise de poids provoquée par les médicaments est préoccupante pour tous les patients, mais particulièrement chez des personnes qui sont déjà en surpoids ou qui souffrent d'obésité, c'est-à-dire avec un indice de masse corporelle supérieur à 30. Les médicaments peuvent mener à une prise de poids importante en seulement quelques mois ou être beaucoup plus lente", précise le docteur Nina Cohen-Koubi médecin nutritionniste à Paris.

Pourquoi les corticoïdes font grossir ?

Médicaments anti-inflammatoires stéroïdiens qui soignent les maladies inflammatoires ou allergiques, les corticoïdes sont prescrits dans des cas bien précis, et souvent sur une longue durée : maladies comme l'asthme, la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive), la polyarthrite rhumatoïde, les cancers, les maladies de peau...

PUBLICITÉ

En cas de traitement de courte durée (2 ou 3 semaines) aucun risque de prendre du poids n'est à signaler. Au-delà de 2 à 3 mois de traitement, plus de la moitié des patients sont concernés par la prise de poids (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Parkinson : l'activité physique permet vraiment de prévenir le risque chez les femmes
Hydrotomie percutanée : quels sont ces soins qui ont valu à des infirmiers des sanctions ?
SGUM : c'est quoi ce syndrome qui touche les femmes à la ménopause ?
Votre façon de mâcher a un impact sur votre taux de glycémie (et sur vos risques de diabète)
Hypertension : 1 personne sur 3 en souffre... sans forcément le savoir