La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 811,73
    -20,81 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 488,72
    -155,73 (-1,23 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0230
    +0,0035 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    22 603,55
    -999,91 (-4,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,39
    -20,96 (-3,76 %)
     
  • S&P 500

    4 124,41
    -15,65 (-0,38 %)
     

Quels sont les logiciels libres que l’État conseille en 2022 ?

manchots animal
manchots animal

La direction interministérielle du numérique et Etalab actualisent la liste des logiciels libres recommandés par État. Il y en a 287.

Qui dit nouvelle année, dit nouvelles recommandations. Comme tous les ans, le Socle interministériel de logiciels libres (SILL) actualise ses suggestions pour les administrations qui souhaitent quitter certains programmes propriétaires. 2022 ne déroge pas à cette règle et des propositions supplémentaires — quelques dizaines — ont été rajoutées ces derniers mois.

Le document, daté du 5 août et partagé par le compte Twitter code.gouv.fr (le pôle « logiciels libres » d’Etalab et de la DINUM (direction interministérielle du numérique), inclut plusieurs nouveautés depuis le début de l’année, en plus des programmes qui continuent d’être conseillés, comme Firefox, Gimp, Chromium, Debian, Drupal, FileZilla, Discourse ou Apache.

Parmi les nouveautés arrivant cette année, on trouve Kleopatra (un gestionnaire de certificats pour des opérations de chiffrement), Blender (un logiciel de modélisation), Raspberry Pi OS (le système d’exploitation du Raspberry Pi), Bitwarden (un gestionnaire de mots de passe), et des outils de développement web, comme Symfony, PHPUnit, AngularJS.

SILL
SILL

Si le SILL se veut un guide à destination des services publics pour orienter dans le choix des logiciels libres, le travail de sélection tient compte aussi de leurs besoins et de leurs retours d’expérience. En la matière, Les contributions sont variées : ont contribué au SILL des partenaires comme Pôle Emploi,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles