La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 293,52
    -167,68 (-0,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Dans quels cas un locataire peut-il être relogé?

©Domaine public / PxHere

PRATIQUE – Le relogement d’un locataire se révèle obligatoire dans certaines circonstances, mais pas systématiquement: vente, travaux, insalubrité, sinistre... Voici ces situations détaillées.

Si le propriétaire bailleur d’un logement a bien des obligations envers son locataire, ce ne sont pas toujours celles qu’on croit. Par exemple, si un locataire ne peut plus habiter dans son logement à la suite d’un sinistre provenant d’une cause extérieure, comme un dégât des eaux ou un incendie, le propriétaire n’a aucune obligation de relogement. Dans la plupart des cas, c’est d’ailleurs l’assurance multirisque habitation qui prend en charge les frais de relogement.

Le locataire peut-il faire valoir son droit à être relogé en cas de vente du logement?

Le propriétaire reste maître de l’utilisation du logement qui lui appartient, même si ce dernier est loué. Il a donc parfaitement le droit de . Il n’a alors pas l’obligation de trouver un nouveau logement à son locataire, mais seulement de le prévenir suffisamment longtemps avant pour qu’il puisse trouver une nouvelle habitation par ses propres moyens. Le propriétaire doit en effet informer son locataire au moins six mois avant la date de fin du bail. En outre, le locataire bénéficie d’un droit de préemption, c’est-à-dire qu’il est prioritaire s’il souhaite acquérir le logement, mais durant les deux premiers mois du préavis seulement.

Une exception cependant: si le locataire a plus de 65 ans et que ses ressources ne lui permettent pas de demander un logement social, c’est bien au propriétaire de proposer une solution de relogement, en accord avec ses besoins comme son budget. Une exception encore: si cette situation est celle du propriétaire, cette obligation disparaît.

Le propriétaire est-il obligé de reloger son locataire en cas de travaux?

Le lancement de travaux entraîne souvent l’impossibilité de vivre dans un logement. L’obligation de relogement dépend cependant de leur cause et de leur nature. Si les travaux sont induits par une opération d’urbanisme, c’est alors à la personne publique qui est à leur initiative de trouver une solution de relogement. Si l’habitation fait l’objet d’une , le bailleur doit faire j[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles