Marchés français ouverture 2 h 47 min
  • Dow Jones

    34 160,78
    -7,31 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    13 352,78
    -189,34 (-1,40 %)
     
  • Nikkei 225

    26 711,67
    +541,37 (+2,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1157
    +0,0010 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 606,45
    -200,55 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    33 332,47
    +830,30 (+2,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    842,43
    +22,92 (+2,80 %)
     
  • S&P 500

    4 326,51
    -23,42 (-0,54 %)
     

Quels sont les avantages et les inconvénients des obligations vertes?

·2 min de lecture

PRATIQUE- Investissements en pleine croissance, les obligations vertes ont leurs partisans et leurs détracteurs. Focus sur leurs avantages et leurs inconvénients.

Émise en octobre 2021, la toute première obligation verte de l’Union européenne (UE) a rencontré , d'après le service spécialisé IFR (International Finance Review) du fournisseur mondial de données et d'infrastructures sur les marchés financiers Refinitiv. Cette initiative de l’UE, qui prend une place importante dans son , est significative d’un marché en plein essor sur lequel les spécialistes estiment entre 300 et 500 milliards d’euros les obligations vertes émises en 2021.

Des obligations vertes pour financer des projets écologiques

Les obligations vertes, ou "green bonds" en anglais, sont des emprunts émis sur les marchés financiers, par un émetteur qui est le plus souvent un État, une organisation internationale, une collectivité locale ou une entreprise, pour financer des projets ou des activités bénéfiques à l’environnement. Les investisseurs intéressés à la participation de projets "verts" (énergies renouvelables, gestion durable des déchets, exploitation durable des terres, transport propre, adaptation aux changements climatiques…) souscrivent alors à ces obligations avec le plus souvent l’idée de faire à la fois un acte citoyen et d’obtenir un rendement financier à leur placement.

Cet objectif louable rencontre de plus en plus d’adhésion parmi les investisseurs du monde entier, puisque +50% d’obligations vertes ont été émises chaque année entre 2019 et 2021 d’après les données du groupe financier Bloomberg*. Leur souscription est facilitée par la hausse du nombre d’émetteurs et par la diversité des green bonds. Il y a quatre types différents d’obligations vertes selon l’ICMA (International Capital Market Association), consortium mondial de banques d’investissement à l’origine des Green Bond Principles ("Principes des obligations vertes"), ce qui permet aux investisseurs intéressés de diversifier leurs risques.

La transparence des projets verts remise en cause

Les Green Bond Principles, qui sont donc des principes établis par des acteurs de marché, demanden[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles