La bourse ferme dans 3 h 41 min
  • CAC 40

    5 807,47
    +9,49 (+0,16 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 708,08
    +2,09 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2235
    +0,0067 (+0,55 %)
     
  • Gold future

    1 786,80
    -11,10 (-0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    41 340,08
    -199,17 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 011,49
    +16,83 (+1,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,47
    +0,25 (+0,40 %)
     
  • DAX

    13 958,95
    -17,05 (-0,12 %)
     
  • FTSE 100

    6 688,54
    +29,57 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4139
    -0,0003 (-0,02 %)
     

Mario Draghi: "mon principal devoir, combattre la pandémie et de mener des réformes radicales."

·2 min de lecture

Le nouveau premier ministre italien Mario Draghi expose ce mercredi 17 février son programme devant le Sénat, qui votera la confiance le jour même. La Chambre des députés se prononcera demain, jeudi 18. Il a affirmé devant les élus: "mon principal devoir est de combattre la pandémie et de mener des réformes radicales." l'Italie, qui approche de la barre des 100.000 morts dues au Covid, a enregistré en 2020 l'une des pires chutes du PIB de la zone euro, -8,9%.

Le nouveau Président du Conseil italien Mario Draghi s'est fixé mercredi 17 février comme "principal devoir" de "combattre la pandémie par tous les moyens" dans son pays, où le Covid-19 a fait près de 100.000 morts. "Le principal devoir auquel nous sommes tous appelés, et moi en premier lieu en tant que président du Conseil, est de combattre par tous les moyens la pandémie et de sauver les vies de nos concitoyens", a-t-il affirmé lors de la présentation de son programme au Parlement. Il s'est engagé également à "mener des réformes radicales" dans une Italie dont l'économie est exsangue.

Mario Draghi, resté quasiment muet depuis sa prise de fonctions, expose ce mercredi 17 février son programme devant le Sénat, qui votera la confiance le jour même. La Chambre des députés se prononcera demain, 18 février. L'ex-président de la Banque centrale européenne devrait a priori obtenir sans problème le feu vert des deux chambres, tant sa majorité parlementaire est ample, même si des divisions sont déjà apparues au sein de sa coalition hétéroclite. Mario Draghi, qui a succédé samedi à Giuseppe Conte, prend les rênes du pays dans une situation très difficile: l'Italie, qui approche de la barre des 100.000 morts dues au Covid, a enregistré en 2020 l'une des pires chutes du PIB de la zone euro (-8,9%).

C'est pourquoi la troisième économie de la zone compte beaucoup sur la manne de plus de 200 milliards d'euros du plan de relance européen, dont le versement est lié à la présentation à Bruxelles d'ici à fin avril d'un plan détaillé de dépenses, l'une des missions du nouveau gouvernement.

Le "miracle" Draghi

Surnommé "Super Mario" pour son rôle dans la crise de la dette de la zone euro en 2012, l’ex-banquier a prêté serment samedi avec ses ministres, et le vote de confiance du Parlement représente l'ultime étape pour conférer une pleine légitimité à son gouvernement.

Depuis que le président de la République Sergio Mattarella a fait appel à lui le 3 février, Mario Draghi s'est entrete[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi