Marchés français ouverture 7 h 43 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    28 147,51
    -461,08 (-1,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    43 578,72
    -3 419,65 (-7,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 475,23
    -88,60 (-5,67 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Quelles pierres pour reconstruire Notre-Dame de Paris?

·2 min de lecture

EVENEMENT - Deux ans après l'incendie de Notre-Dame de Paris, Challenges consacre une série d'articles à la reconstruction de la cathédrale. Zoom sur le BRGM qui analyse et évalue la pierre de taille nécessaire au futur chantier.

Sous la fine couche de terre et de cailloux, le calcaire lutétien éclate de sa blancheur crème si particulière au soleil, se détachant sous le ciel azur ce jour-là. "Le premier banc, tout en haut, c’est le liais, une pierre marbrière utilisée par exemple pour les sols des églises, pesant 2,2 tonnes au mètre cube, explique Franck Violet, PDG de la carrière Violet à Nogent-sur-Oise. Ensuite, plus les bancs se succèdent en profondeur, plus la pierre est tendre". Successivement s’étagent différentes natures de pierre calcaire, la franche (entre 1,7 et 2,2 tonnes au mètre cube, utilisée comme pierre d’élévation), la fine, le grignard et la pierre de Saint-Leu (autour de 1,6 tonne au mètre cube, utilisée pour les monuments historiques), puis du sable blanc.

Au fil des siècles, la pierre de taille qui fait la renommée des plus beaux monuments de la Paris et de ses immeubles haussmanniens a été extraite de multiples carrières, situées à l’origine dans la capitale, notamment sous le Quartier Latin, puis en petite couronne dans le Val d’Oise et dans l’Oise, notamment à Saint-Maximin qui recense encore cinq carrières en activité. Elle a aussi bien sûr servi à la construction de la . a ravagé la charpente de , mais a aussi lourdement endommagé les pierres qui la composent. Environ 10% de la voûte (effondrement de la croisée et atteintes constatées à la nef, au chœur et au transept) ont été endommagés. "Même si la cathédrale a bien résisté, de nombreuses pierres ont subi les conséquences de plusieurs heures de brasier, indique Jonathan Truillet, directeur adjoint des opérations de l’établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Par exemple, il va falloir changer l’arase des murs bahuts, c’est-à-dire la partie sommitale des murs qui soutenaient la charpente".

Lire aussi

nécessite trois choses: des pierres, des carriers et des tailleurs… Au sujet de la pierre elle-même, le Bureau de recherches géologiques et minièr[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi