Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    52 959,58
    +599,68 (+1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 210,77
    +12,20 (+1,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Quelles sont les espèces envahissantes qui menacent la biodiversité et l’être humain ?

© Emilie Billaudel / iStock

Le nombre d’espèces invasives et nocives pour l’environnement ainsi que l’être humain, se propagent de plus en plus à travers le monde, selon un rapport de l’IPBES publié lundi 4 septembre.

Une multitude d’espèces nuisibles, introduites par l’homme, se répandent à travers la planète. Frelon asiatique, écrevisse américaine mais aussi ambroisie, renouée du Japon ou encore écureuils et ratons-laveurs : les envahisseurs sont nombreux. Une prolifération favorisée par la mondialisation ou le dérèglement climatique, ravageant cultures et forêts. Ces espèces exotiques propagent également des maladies, et menacent la qualité de la vie sur Terre.

Pour évaluer et contrer cette « urgence immédiate », l'IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques, surnommée le Giec de la biodiversité) a publié lundi 4 septembre 2023 un rapport inédit, synthèse de plus de 13 000 études réalisées par 86 experts internationaux de 49 pays.

On dénombre 37 000 espèces exotiques (introduites par l'homme sur un territoire) dans le monde. Moins de 10% (3 515) sont considérés comme envahissants, c'est-à-dire qu'il existe « des preuves » des « effets négatifs, et dans certains cas irréversibles » qu'elles provoquent, selon ce panel qui conseille la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB). Parmi ces ennemis publics, 6% sont des plantes, 22% des invertébrés, 14% des vertébrés et 11% des microbes.

PUBLICITÉ

Lire aussi >>  Comment se débarrasser des punaises de lit ?

Nocives pour la biodiversité et l’humain

Les espèces envahissantes sont une grave...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi