La bourse ferme dans 8 h 2 min
  • CAC 40

    7 182,65
    +9,67 (+0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 278,88
    +10,60 (+0,25 %)
     
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1364
    +0,0017 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 842,20
    -1,00 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 916,95
    +275,02 (+0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    996,36
    +1,61 (+0,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    86,55
    -0,41 (-0,47 %)
     
  • DAX

    15 852,04
    +42,32 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 618,04
    +28,38 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • HANG SENG

    24 952,35
    +824,50 (+3,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3630
    +0,0018 (+0,13 %)
     

Quelles sont les actions préférées des Français?

·2 min de lecture

La dernière étude de l’AMF montre que les Français sont venus (ou revenus) en Bourse depuis 2 ans… et qu’ils y sont restés.

Paradoxalement, la dernière grande crise boursière, celle qui a eu lieu en mars 2020 (avec une chute de 30% des bourses mondiales en quelques semaines), n’a pas fait fuir les épargnants, elle les a plutôt attirés. La dernière étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) publiée le 30 novembre relève que le nombre d’investisseurs français en Bourse est passé de 1 million fin 2019 à 2,5 millions cette année. Plus nombreux mais aussi plus jeunes: depuis 3 ans, l’âge moyen des investisseurs particuliers a reculé de 8 ans pour s’établir désormais au-dessous de 50 ans. Et encore plus intéressant, ces nouveaux venus sont restés alors qu’on aurait pu penser qu’ils prendraient leurs plus-values, après la remontée en flèche de la Bourse!

Il y a de nombreuses explications à ce phénomène: les rendements très bas des autres placements traditionnels (livrets d’épargne, fonds en euros), la volonté d’investir dans "l’économie réelle", de mettre son épargne au service de la sortie de crise… L’AMF en ajoute une de plus: "l’arrivée d’un nouveau type d’intermédiaire, dont les offres se démarquent en matière de fonctionnalités nouvelles et de frais de courtage : les néo-brokers". Le plus connu d’entre eux, l’Américain Robinhood, n’a pas encore débarqué en Europe mais plusieurs de ses rivaux proposent déjà leurs services aux épargnants français: eToro, De Giro, Trade Republic… Ces néo-brokers séduisent une clientèle beaucoup plus jeune (moins de 37 ans de moyenne d’âge) et plus active: plus de 25 ordres en moyenne par trimestre (contre un peu plus d’une vingtaine chez les brokers en ligne "historiques" comme Boursorama ou Fortuneo, et une dizaine pour les clients des banques de réseau), mais avec des montants beaucoup plus faibles (689 euros en moyenne, contre près de 2 700 pour les clients des banques et brokers en ligne).

Enfin l’étude de l’AMF a passé au crible quelque 218 millions de transactions et donne le nom des actions françaises les plus traitées par les investisseurs. Et [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles