La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 507,45
    +243,97 (+0,83 %)
     
  • Nasdaq

    11 859,58
    +4,61 (+0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    25 527,37
    -106,93 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    26 486,20
    +34,66 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    15 457,47
    -95,60 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    361,65
    +0,23 (+0,06 %)
     
  • S&P 500

    3 568,00
    +10,46 (+0,29 %)
     

Que faire si vous souhaitez changer de banque ?

Cyprien Tardieu
·2 min de lecture
Que faire si vous souhaitez changer de banque ?
Que faire si vous souhaitez changer de banque ?

Depuis 2017, il est normalement plus simple de changer de banque grâce au dispositif de mobilité bancaire. Voici la marche à suivre pour ceux qui souhaiteraient sauter le pas.

Trois ans après la loi censée faciliter le transfert de ses comptes vers une autre banque, les Français tardent à s’emparer de cette nouvelle législation. “Seuls 2,5% des clients ont chaque année recours, pour leur compte principal, à ce dispositif de mobilité bancaire”, regrette Matthieu Robin, chargé de mission à l’UFC-Que choisir, dans des propos rapportés par Capital. Vous avez envie de changer de banque ? Voici ce qu’il faut faire.

Choisir la banque qui correspond à votre profil

C’est l’étape indispensable avant de débuter le processus de migration. Que vous choisissiez une banque en ligne, une néo-banque ou une entité plus traditionnelle, il convient de choisir la banque qui répond le mieux à vos besoins.

À LIRE AUSSI >> Voici les banques les plus avantageuses pour les employés

Avant d’arrêter votre choix, prenez bien le temps d’utiliser un comparateur de banques. Il en existe plusieurs sur le marché (capitaine-banque, Panorabanques, lesfurets). Renseignez-vous aussi sur les frais possibles auprès de votre banque en cas de départ et négociez-les le cas échéant.

Depuis plus de trois ans, changer de banque est (normalement) plus facile. En vigueur depuis le 6 février 2017, la loi sur la mobilité bancaire impose aux banques d’accueil de proposer un service de mobilité aux clients qui souhaitent ouvrir un compte bancaire. En signant ce mandat, le client délègue à sa nouvelle banque toutes les formalités administratives concernant le changement de domiciliation de ses prélèvements et virements récurrents (impôts, mutuelle, électricité, internet, abonnements divers…).

Attention au PEL et CEL

Cette option est gratuite. Les deux banques disposent de 22 jours ouvrés pour s’entendre et opérer les changements. “En cas de problème lié au transfert de votre compte, vous pouvez contacter l'Autorité du conseil prudentiel et de résolution (ACPR)”, prévient le site officiel de l'administration française.

Attention, ayez bien en tête que le transfert d'un Plan épargne logement (PEL) et d’un Compte épargne logement (CEL) n’est pas obligatoire pour les banques.

À LIRE AUSSI >> Devenu millionnaire, il se venge en rachetant la banque qui lui avait refusé un crédit

Pour ceux qui préfèrent effectuer les démarches eux-mêmes, il vous faut alors demander à votre futur ex-banque de transférer vos comptes. Vous devrez ensuite faire parvenir à tous les organismes qui effectuent des virements et prélèvements votre nouveau relevé d'identité bancaire (RIB) pour qu’ils soient au courant de votre changement d’établissement. Enfin, une fois que vous vous êtes assuré que plus aucune opération ne peut arriver sur l’ancien compte, il est temps de le clôturer.

Ce contenu peut également vous intéresser :