La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    50 838,57
    -1 176,69 (-2,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Quatre régions ont commandé à Alstom les premiers trains à hydrogène français

·1 min de lecture

C'est un petit pas dans la transition énergétique du pays. La SNCF a passé commande à Alstom, pour le compte des régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie, des 12 premiers trains à hydrogène français, dont les premiers essais sont annoncés fin 2023. Ces trains bimodes, capables de rouler sous caténaires en traction électrique et en mode hydrogène, auront une autonomie allant jusqu'à 600 km sur les lignes non-électrifiées, sans polluer, ont indiqué les parties prenantes jeudi 8 avril dans un communiqué.

Le président d'Alstom France, Jean-Baptiste Eyméoud, envisage "les premiers essais sur voie fin 2023, et a priori une mise en service commerciale en 2025". Le contrat s'élève pour Alstom à 190 millions d'euros pour 12 rames. Il prévoit la fourniture de trois trains à chacune des quatre régions pionnières, auxquels pourraient s'en ajouter deux en option pour le Grand Est.

À lire aussi — Taxis à hydrogène : Hype vise la 'plus grande flotte au monde' avec le rachat d'une compagnie parisienne historique

Alstom va concrètement installer une chaîne de traction à hydrogène sur un modèle éprouvé dans les TER français (appelé Coradia Polyvalent par le constructeur national et Regiolis par la SNCF): longs de 72 mètres, ces trains de quatre voitures offriront 218 places assises "et les mêmes performances dynamiques et de confort que la version bimode électrique-diesel", selon le communiqué.

Les régions — qui financent les trains — profitent d'un contrat-cadre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Neuralink, la société d'Elon Musk, publie une vidéo d'un singe jouant à des jeux vidéo par la pensée
Apple se prépare à affronter Epic Games lors d'un procès historique en mai
Trois experts expliquent pourquoi les NFT peuvent être l’avenir des collections ou une bulle spéculative
Twitch veut sanctionner les 'infractions graves' commises hors ligne par ses utilisateurs
Facebook commence à tester Hotline, son concurrent de Clubhouse