La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    -0,0021 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 702,63
    +362,80 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2399
    -0,0008 (-0,06 %)
     

Les quatre principaux rivaux de Quentin Fillon Maillet

Johannes Boe, Sturla Laegreid, Sebastian Samuelsson et Emilien Jacquelin seront les quatre principaux rivaux de Quentin Fillon Maillet cette saison. (F. Faugère/L'Equipe)

Alors que Quentin Fillon Maillet remet son gros globe en jeu à partir de ce mardi à Kontiolahti (Finlande) avec l'individuel hommes (13h15, en direct sur la chaîne L'Équipe), voici les quatre biathlètes qui tenteront de l'empêcher de réaliser le doublé.

Johannes Boe (NOR, 29 ans) : reposéC'est le nom qui revient le plus pour jouer les trouble-fêtes. La saison dernière, le Norvégien n'a terminé que treizième d'une Coupe du monde qu'il a en partie snobée. Mais ses JO de Pékin (cinq médailles dont quatre en or) ont prouvé qu'il restait l'adversaire numéro 1. D'ailleurs, la plupart des anciens biathlètes sondés par l'IBU l'annoncent comme le favori, louant « le travail intelligent » réalisé, notamment un travail sur tapis qui lui a permis d'être souvent chez lui en famille. Il avoue avoir « bien rechargé » les batteries pendant cette longue coupure, lui qui a mis fin à sa saison après les Jeux.

lire aussi : Quentin Fillon Maillet, vainqueur de la Coupe du monde 2022, devant une nouvelle page blanche

Sturla Laegreid (NOR, 25 ans) : remontéSa saison 2020-2021 avec 92 % de réussite aux tirs en avait fait un Martien tout près de décrocher le gros globe (deuxième derrière J. Boe). L'année dernière, en revanche, la confirmation a été longue à venir pour le Norvégien de 25 ans. En plein doute pendant une partie de la saison, il a réussi à revenir à flot en fin d'exercice pour prendre à nouveau la deuxième place au général. Il fera donc à coup sûr partie des dangers pour Fillon Maillet, tout comme, à un degré moindre, ses compatriotes Tarjei Boe (34 ans) et Vetle Christiansen (30 ans), les deux anciens, souvent dans les bons coups la saison dernière.

Sebastian Samuelsson (SUE, 25 ans) : canaliséLe Suédois était le meilleur des autres la saison passée, avec quelques dossards jaunes épinglés avant que Quentin Fillon Maillet n'écrase la Coupe du monde. Finalement troisième du classement général, le biathlète de 25 ans a prouvé qu'il pouvait canaliser son côté « foufou » pour durer sur l'ensemble d'une saison. Le Français le cite d'ailleurs parmi ses principaux rivaux, sans oublier son compatriote Martin Ponsiluoma (27 ans), que QFM juge « potentiellement » capable de jouer le général.

lire aussi : Calendrier complet de la Coupe du monde de biathlon 2022-2023 (étapes, épreuves, dates, horaires, pays)

Emilien Jacquelin (FRA, 27 ans) : régénéréLa rivalité franco-française entre Quentin Fillon Maillet et Émilien Jacquelin a été l'un des épisodes marquants du début de la saison passée avec notamment un mano a mano lors de l'étape du Grand-Bornand, où les deux hommes s'étaient rendu coup pour coup. Ensuite, QFM a pris le dessus mentalement sur Jacquelin, encore un peu friable pour gérer ses émotions toute une saison. À 27 ans, Jacquelin continue d'apprendre et son automne sans pépins, contrairement à l'année dernière, laisse dire à Vincent Vittoz, le coach des Bleus, qu'il a « tout pour jouer le classement général ».

lire aussi : Émilien Jacquelin : « Je pense avoir passé un cap »