La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 161,77
    -288,76 (-1,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

ASSE : Quatre mois de prison avec sursis pour des supporteurs ultras stéphanois

FOOTBALL - Quatre supporteurs de l’AS Saint-Etienne impliqués dans les incidents lors du dernier match de la saison 2021-2022 ont été condamnés à de la prison avec sursis et à une interdiction de stade pendant deux ans

Quatre supporteurs ultras de l’équipe de football de Saint-Etienne ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis assortis de deux ans d’interdiction de stade. Ils ont été reconnus pour trois d’entre eux coupables de « violences et introduction de fusée ou artifice » et pour le quatrième « d’introduction de fusée ou artifice », lors du dernier match de la saison 2021-2022.

Pour le cinquième supporteur, une relaxe a été prononcée « au bénéfice du doute ». Il était jugé pour « complicité d’introduction de fusée ou artifice dans une enceinte sportive lors d’une manifestation sportive ». Le parquet de Saint-Etienne avait requis trois à six mois de prison avec sursis et deux à trois ans d’interdiction d’enceinte sportive à l’encontre des cinq prévenus, lors de l’audience du 18 janvier devant le tribunal correctionnel.

Obligation de pointage les jours de match

Âgés de 23 à 36 ans, ces membres du groupe ultras Magic Fans, dont un capo (meneur), sont en outre condamnés à une obligation de pointage auprès des forces de l’ordre les jours de match de l’AS Saint-Etienne. Leurs avocats estimaient que les éléments les mettant en cause provenant des images de vidéosurveillance n’étaient pa(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Non, le maire EELV de Lyon n’a pas annulé un voyage de lycéens à Auschwitz pour qu’ils ne prennent pas l’avion
Grenoble : Le meurtre de Marie-Thérèse Bonfanti commis en 1986 ne sera pas prescrit
Roanne : Un an de prison ferme requis contre le père qui avait tabassé l’agresseur mineur de sa fille