Marchés français ouverture 3 h 56 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 755,24
    -109,08 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,1906
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 631,84
    -466,45 (-1,60 %)
     
  • BTC-EUR

    42 514,86
    +525,09 (+1,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 022,75
    +79,57 (+8,44 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Quatre choses à savoir sur AWS, le lucratif business d'Amazon dont vous n'avez sans doute jamais entendu parler

Vincent Matalon
·1 min de lecture

Entrepôts gigantesques, cartons flanqués d'une flèche en forme de sourire livrés en 24 heures, polémiques liées à l'optimisation fiscale ou à une forme de concurrence déloyale à l'encontre des petits commerces... Quand le nom d'Amazon est lâché dans le débat public, de nombreuses images viennent à l'esprit. Mais rarement celle de centaines d'ordinateurs regroupés dans des centres de données situés un peu partout sur la planète.

En moins de quinze ans, Amazon Web Services (souvent surnommée AWS) est pourtant devenu le principal acteur mondial du cloud computing, c'est-à-dire du stockage et du traitement des données en ligne. Ses serveurs et technologies sont aujourd'hui utilisés par des milliers d'entreprises et d'administrations, et rapportent chaque année des milliards de dollars à Amazon.

Signe de l'importance prise par cette activité : Andy Jassy, PDG d'AWS, a été choisi pour succéder à Jeff Bezos à la tête d'Amazon au troisième trimestre de l'année 2021. Franceinfo vous présente quatre choses à savoir sur cette division d'Amazon, que vous utilisez tous les jours sans même le savoir.

1C'est une solution couteau-suisse pour les développeurs du monde entier

L'histoire d'AWS se confond avec celle du développement d'Amazon. En grandissant au fil des années, l'entreprise de vente en ligne a dû mettre en place une infrastructure informatique capable de répondre à des besoins importants et de plus en plus spécifiques : des serveurs capables de résister aux charges de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi