La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 107,58
    -170,49 (-1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Quatre ans après Samsung, les smartphones pliables séduisent enfin

SP

Quatre ans après le premier modèle de Samsung, les ventes de smartphones à clapet moderne décollent. Et les constructeurs investissent le créneau.

Ce n'est pas encore un raz de marée, mais la vague commence à prendre forme. Cette année, les smartphones pliables sortent enfin du petit cercle confidentiel des fans de technologie. Près de quatre années après le lancement des premiers modèles par Samsung, les pliables ont réussi à s'imposer dans la durée. Et à faire taire les critiques, comparant ces produits à un accessoire marketing de constructeurs en mal d'innovations. "Cela commence à bien prendre, se réjouit François Hernandez, vice-président de Samsung Electronics France, chargé de la mobilité. Ce produit recèle un vrai côté statutaire et technophile."

Aujourd'hui, le constructeur sud-coréen truste la quasi-intégralité du secteur en France, avec 99% de parts de marché. Il y a multiplié par six ses ventes en volume au premier semestre, comparé à la même période en 2021. Les pliables représentent désormais 25% du chiffre d'affaires du constructeur dans l'Hexagone pour les smartphones au-delà de 600 euros, alors qu'ils ne comptaient que pour 15% l'an dernier. Ses deux modèles, vendus entre 1.109 euros et 1.289 euros pour le Z Flip 4 et entre 1.799 euros et 2.159 euros pour le Z Fold 4, affichent certes des prix élevés, mais qui se rapprochent de plus en plus des smartphones les plus haut de gamme: chez Apple, les iPhone 14 Pro Max se vendent à partir de 1.479 euros.

Opérateurs prescripteurs

Signe que le secteur a le vent en poupe, de nombreux constructeurs investissent d'ailleurs ce créneau. Cet automne, c'est au tour de Motorola de lancer la troisième version de son Razr pliable. Un clin d'œil au téléphone à clapet mythique qui a fait le succès de la marque américaine dans les années 2000. Dans sa version modernisée, le téléphone se déplie en un grand écran, pour un tarif compétitif de 1.199 euros. De nombreux fabricants chinois multiplient également les sorties de modèles pliables: Xiao-mi, avec son Mix Fold 2, ou Oppo, avec son Find N. Ceux-ci sont pour l'instant réservés au marché chinois. Ex-filiale de Hu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi