La bourse ferme dans 5 h 50 min
  • CAC 40

    4 882,49
    -27,15 (-0,55 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 151,45
    -47,41 (-1,48 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,13 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1822
    -0,0046 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 903,90
    -1,30 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    11 063,62
    +26,16 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,52
    +1,07 (+0,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    38,99
    -0,86 (-2,16 %)
     
  • DAX

    12 381,94
    -263,81 (-2,09 %)
     
  • FTSE 100

    5 842,50
    -17,78 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 494,34
    -22,25 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,68 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3066
    +0,0028 (+0,21 %)
     

Quatorze écrivain·es interrogent “les Désirs comme désordre” dans un récueil éclairant

Nelly Kaprièlian
·1 min de lecture

Le désir ferait désordre… Le titre est tout de suite très attirant, d’autant que ce sont des écrivain·es qui vont répondre à cette question, toujours au cœur du geste littéraire. D’Eric Reinhardt à Laurent Binet, de Blandine Rinkel à Aurélien Bellanger, de Yannick Haenel à Philippe Vasset, en tout quatorze écrivain·es qui vont livrer leur version de la relation entre désirs et désordre. Bien sûr, la question n’est pas neuve.

Les désirs seraient toujours source de désordre. A cause de leur caractère éruptif, incontrôlable, de leur rapport à ce qui manque en nous et doit être comblé (Platon), à leur lien inhérent à l’interdit et à la transgression (Lacan), à leur capacité de construire des mondes et de nous faire devenir (Deleuze)… Est-ce aussi à dire que le désir, en nous entraînant à vouloir désordonner un "ordre" qui nous enferme, nous contraint, pourrait plus tard nous faire agir plus vastement, plus collectivement, sur la société et ses conventions liberticides ?

Lire la suite...