La bourse ferme dans 5 h 47 min
  • CAC 40

    6 300,71
    +13,64 (+0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 030,81
    -2,18 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2035
    +0,0055 (+0,46 %)
     
  • Gold future

    1 789,70
    +9,50 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    47 399,93
    -708,10 (-1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 296,05
    -95,66 (-6,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,08
    -0,05 (-0,08 %)
     
  • DAX

    15 426,33
    -33,42 (-0,22 %)
     
  • FTSE 100

    7 025,91
    +6,38 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3885
    +0,0045 (+0,32 %)
     

Quandela: la lumière au coeur des technologies quantiques

·1 min de lecture

Issue du Centre de Nanosciences et de Nanotechnologies, la technologie de Quandela est le fruit d'une vingtaine d'années de recherche. Elle est unique au monde et permet le développement de super calculateurs, appelés ordinateurs quantiques, et d'un réseau Internet quantique. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 6 millions d’euros

Ce sont trois chercheurs en électronique et optique au labo CNRS de Palaiseau (rassemblant aussi Polytechnique et le CEA), Niccolo Somaschi (36 ans), Valérian Giesz (31 ans) et la directrice de l’unité Pascale Senellart-Mardon (49 ans) qui ont décidé de fonder Quandela en 2017 pour valoriser leurs travaux sur une technologie d’utilisation de la lumière pour le traitement de l’information sans équivalent dans le monde. "Nous manipulons des photons, explique Valérian Giesz, directeur général de Quandela, nous encodons des informations dessus. Nous pouvons insérer ces photons dans du verre. C’est petit et léger." Ces puces de verre ne contiennent pas des électrons, comme les puces qu’on trouve habituellement dans les ordinateurs ou les téléphones mobiles, mais des photons et sont un composant crucial pour les ordinateurs quantiques. Quandela prévoit de sortir sa première puce quantique en verre d’ici à juillet. Le carnet de commande est plein: Quandela vend déjà des composants pour le développement d’ordinateurs quantiques en Russie, aux Pays-Bas et en Italie. Les fonds serviront à développer des algorithmes quantiques et à augmenter le nombre de qubits (unités de stockage et de puissance quantique). "La première application sera un générateur quantique de nombres aléatoires, s’enthousiasme Valérian Giesz, elle sera au point d’ici la fin de l’année."

Contact: valerian.giesz@quandela.com

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi