La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 462,71
    -59,47 (-0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Le Quai d'Orsay vent debout contre la réforme souhaitée par Emmanuel Macron

Charles Platiau

Un préavis de grève a été déposé le 2 juin pour dénoncer la suppression de deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères qui va concerner 800 personnes. Défendue par l'Élysée, la mesure irrite les diplomates qui y voient un symbole du déclassement du Quai d'Orsay au sein de l'État.

C'est une grève historique qui guette le - la deuxième depuis 2003 lorsque des questions d'indemnités avaient semé le trouble. Opposée à la réforme de la haute fonction publique voulue par l'Élysée, qui se traduit par la suppression de deux corps historiques du ministère des Affaires étrangères, une intersyndicale réunissant six syndicats, dont la CGT, la CFTC, FSU et Solidaires, a déposé un préavis de grève jeudi 2 juin. Au vu des réactions des diplomates sur Twitter, où le hashtag #diplo2metier est abondamment repris, le mouvement s'annonce important. "Cette réforme ne va faire qu'entériner encore davantage la marginalisation totale du Quai au sein de l'État et affaiblir fortement notre appareil diplomatique", fait valoir un jeune haut fonctionnaire qui a signé comme 500 autres agents du ministère et qui avait pour titre: "Nous faisons face à un risque de disparition de notre diplomatie professionnelle".

Celle-ci a été relayée par certains cadres du ministère comme Philippe Bertoux, directeur aux affaires stratégiques et multilatérales, qui a annoncé qu'il ferait grève jeudi. Il sera imité par plusieurs ambassadeurs comme ceux présents à Chypre, Oman ou au Koweït. D'autres comme le directeur de l'Union européenne du Quai, David Cvach, le patron du Caps, le think tank du ministère, Manuel Lafont Rapnouil ou encore les ambassadeurs en République centrafricaine, Jean-Marc Grosgurin, et en Roumanie, Laurence Auer, ont publié des tweets sans équivoque quand à leur opposition à la réforme.

"La réforme ouvre la porte à des dérives"

Cette dernière prévoit la "mise en extinction" progressive d’ici à janvier 2023 des deux corps historiques de la diplomatie française, ministres plénipotentiaires et conse[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles