La bourse ferme dans 24 min
  • CAC 40

    6 712,52
    +75,52 (+1,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 199,37
    +49,18 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    34 744,61
    +486,29 (+1,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1756
    +0,0061 (+0,52 %)
     
  • Gold future

    1 750,40
    -28,40 (-1,60 %)
     
  • BTC-EUR

    37 615,24
    +1 153,29 (+3,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 109,93
    +1,01 (+0,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,19
    +0,96 (+1,33 %)
     
  • DAX

    15 661,44
    +154,70 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 090,12
    +6,75 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 041,61
    +144,76 (+0,97 %)
     
  • S&P 500

    4 451,67
    +56,03 (+1,27 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3735
    +0,0115 (+0,84 %)
     

Quadras, quinquas... des entrepreneurs en série

·1 min de lecture

Leur première boîte, ils l’ont créée il y a dix ou vingt ans. Chemin faisant, ils en sont à leur deuxième, troisième, voire huitième succès (pour, parfois, autant d’échecs…). Et leur appétit entrepreneurial est toujours aussi intense ! «Lancer une société est comme une drogue. Surtout lorsque ça marche», confirment en chœur Tatiana Jama et Lara Rouyrès, qui, en treize ans, ont lancé Dealissime, Selectionnist et Levia. Témoignages de sept serial entrepreneurs parmi les plus doués de leur génération.

Gojob, la plateforme d’intérim qu’il a créé en 2015, a connu l’an dernier «une croissance de malade», se félicite Pascal Lorne, 48 ans. Elle a réalisé 42 millions d’euros de chiffre d'affaires et fait travailler 12.000 personnes. «Avec le télétravail, des clients qui ne voulaient pas entendre parler d’intérim digital s’y sont convertis», se félicite celui qui se définit comme un explorateur plus que comme un serial entrepreneur. «Aujourd’hui, Gojob fonctionne mais, pendant deux ans, j’ai ramé pour trouver des clients !»

Sa première boîte. Ce fils d’entrepreneur lance Ismap, une start-up de cartographie sur le Web, à l’âge de 25 ans. A 31 ans, il crée Miyowa, une interface permettant de recevoir des mails sur smartphone qui séduit Facebook et Twitter. Sept ans après sa création, en 2012, il la revend 60 millions de dollars.

Son moteur. «Après Miyowa, je me suis fait plaisir. J’ai commencé à pratiquer l’ultra-trail et le yoga, et j’ai lancé un projet de recherche en épigénétique pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rentrée scolaire : les arrêts de travail que vous pouvez obtenir en cas de fermeture de classe
10 jobs en or que les entreprises s’arrachent en cette rentrée
Télétravail : ce que prévoit exactement le nouveau protocole sanitaire en entreprise
Une étude montre que le travail en demi-groupe est la meilleure option pour lutter contre le Covid-19
Télétravail : pas de durcissement en entreprise promet Elisabeth Borne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles