La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 300,65
    -150,90 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Qu’est-ce que la réassurance?

© 12019 / Pixabay

PRATIQUE - La réassurance désigne schématiquement l’assurance des assureurs. Mais sur quel principe se fonde-t-elle? Quelles sont les différentes formes de réassurance? Réponses.

Les compagnies d’assurances sont généralement elles-mêmes assurées. Elles transfèrent à un établissement spécialisé tout ou partie des risques qu’elles prennent en charge pour leurs clients. C’est le principe de la réassurance dont les termes sont explicités dans ce qu’on appelle le traité de réassurance, contrat entre le cédant (assureur) et le cessionnaire (réassureur). Cela a pour intérêt de renforcer la trésorerie de la compagnie d’assurances et de lui permettre d’accepter plus de garanties, étant elle-même couverte. Pour bien comprendre, utilisons un exemple. Un assureur a parmi ses clients des propriétaires de maison dont la région est particulièrement soumise à un risque naturel. Sans réassurance et en cas de survenance d’un sinistre de grande envergure, elle ne pourrait indemniser tous ses clients. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les évènements climatiques, dont les ouragans, inquiètent le monde de la réassurance. La consistant à recourir aux marchés pour s’assurer contre les risques a, quant à elle, passé son premier test grandeur nature avec les ouragans Harvey et Irma de 2017.

Réassurance obligatoire ou réassurance facultative

Deux types de réassurance doivent bien être dissociés. On parle de réassurance facultative quand l’assureur et le réassureur sont totalement libres de souscrire ou non un contrat. Dans ce cas, le réassureur étudie les opérations proposées par la compagnie d’assurances. Il vérifie risque après risque et pourra choisir de réassurer, ou pas, ces contrats d’assurance. En revanche, quand la négociation concerne une branche d’assurance, les parties sont tenues de s’engager. L’assureur cède les risques relatifs à cette branche et le réassureur doit les accepter. Il s’agit ici de réassurance obligatoire. Un traité de réassurance est alors acté.

Réassurance proportionnelle ou réassurance non proportionnelle

Lorsque le risque est pris en charge à la fois par le cédant et le cessionnaire, la réassurance est dite proportionnelle. Chac[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles