Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 158,31
    +357,90 (+0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,10
    -35,77 (-2,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Qu’est-ce que l’oxycodone, ce médicament opiacé très addictogène qui inquiète la Société française de pharmacologie ?

iStock / fizkes

C’est un opiacé qui inquiète : l’oxycodone. Un avis publié par la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (SFPT), alerte sur la “progression inquiétante” de la prescription d’oxycodone en France. “En 2017, si en France la morphine était toujours le premier antalgique opioïde de palier 3 (contre les fortes douleurs, NDLR) utilisé, elle était suivie de près par l’oxycodone en forte augmentation (+738 % depuis 2006), à la fois en ville et à l’hôpital”.

Interrogé par France 3, le professeur Francesco Salvo, responsable du centre régional de pharmacovigilance de Bordeaux, explique que “ce médicament est prescrit pour les douleurs sévères et pour des douleurs oncologiques (liés à un cancer, NDLR). Il est aussi utilisé pour les douleurs post-chirurgicales”. Le professeur alerte en précisant que l’oxycodone “doit vraiment être prescrit avec beaucoup de précautions à des gens dont on sait qu’ils risquent de tomber davantage dans l’addiction”.

Comme le rappelle la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique (SFPT), “l’oxycodone est le premier médicament qui a été au centre de la crise des opioïdes aux États-Unis”. Selon eux, ce médicament pourrait être plus addictif que la morphine, du fait d'une action dopaminergique, liée à la dopamine, “plus importante et durable”. Selon les données d’addictovigilance citées dans l’avis, “les signalements de troubles de l’usage impliquant l’oxycodone concernent en grande majorité les sujets exposés initialement dans le cadre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite