La bourse ferme dans 7 h 20 min
  • CAC 40

    6 141,75
    +68,40 (+1,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 586,71
    +53,54 (+1,52 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,28 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0588
    +0,0029 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 836,90
    +6,60 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    20 193,51
    -169,66 (-0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    466,37
    +12,47 (+2,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,11
    +0,49 (+0,46 %)
     
  • DAX

    13 354,52
    +236,39 (+1,80 %)
     
  • FTSE 100

    7 272,78
    +63,97 (+0,89 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,42 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 871,27
    +379,30 (+1,43 %)
     
  • HANG SENG

    22 210,54
    +491,48 (+2,26 %)
     
  • GBP/USD

    1,2313
    +0,0043 (+0,35 %)
     

Pyrénées-Orientales : l'escroc vendait des terrains agricoles qu'il ne possédait pas

Prudence si vous êtes sur le point ou si vous souhaitez acheter un terrain. La police nationale des Pyrénées-Orientales a mis au jour une vaste affaire d'escroquerie concernant la vente de terrains agricoles, explique France 3 Occitanie. A la suite de deux plaintes de particuliers qui avaient répondu à des annonces sur la plateforme de petites annonces Leboncoin, les forces de l'ordre ont enquêté sur une fameuse société Girmon. Selon la police, elle proposait des terrains à "des prix très attractifs". En réalité, il s'agissait d'une vaste arnaque montée par un homme.

La brigade financière a découvert le stratagème de cet individu qui utilisait une fausse identité. Il avait monté une société fictive et se servait du cadastre pour arnaquer ses victimes dans plusieurs communes autour de Perpignan. A chaque fois, il demandait à ses victimes de se rendre au siège de la société afin qu'elles y versent des arrhes, soit en liquide soit par carte bleue. Sauf que les terrains ne lui appartenaient pas. Une fois que les victimes se rendaient compte de l'arnaque, elles voulaient récupérer l'argent versé mais n'y parvenaient pas. En effet, un compromis de vente doit se faire en présence d'un notaire.

L'homme récupérait à chaque fois entre 1.000 et 2.000 euros. Selon les enquêteurs de la brigade financière, il serait parvenu à engranger pas moins de 25.000 euros entre novembre 2021 et janvier 2022. Il avait embauché également deux secrétaires sans les payer ni les déclarer, indique France 3. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi vous pourriez ne plus trouver de canard au restaurant
Ligue des Champions : le préfet de police de Paris saisit la justice pour "fraude massive aux faux billets"
L'organisation de la finale de Ligue des champions pointée du doigt, les prix des billets en baisse selon la SNCF… Le flash éco du jour
Pour Eric Woerth, la réforme des retraites doit être menée à son terme
"Honte", "chaos", "Stade de Farce" : l'organisation de la finale de Ligue des Champions à Paris pointée du doigt à l'étranger

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles