Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 588,57
    +496,52 (+1,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Puff : «en quelques semaines seulement, on peut devenir accro»

Mike Kemp / Getty Images

La lutte contre le tabagisme, c’est un peu le combat de David contre Goliath. Pourtant, le professeur Loïc Josseran, président de l’Alliance contre le tabac, n’a pas sa langue dans sa poche quand il s’agit de dresser le portrait d’une industrie multimilliardaire des plus influentes.

Mais au lendemain de la présentation, par le ministre de la santé, Aurélien Rousseau, du plan gouvernemental de lutte anti-tabac 2023-2028, ce ne sont pas seulement les cigarettes classiques qui inquiètent Loïc Josseran, mais l'arrivée, depuis la Chine, de nouveaux dispositifs électroniques qui ciblent sans détour les plus jeunes. Dans son viseur : la Puff.

Ce petit bâtonnet d’une dizaine de centimètres, contenant une batterie inamovible et de quoi tirer entre 500 à 600 bouffées de coco-mango, fraise tagada, citron vert, crème glacée… pour la modique somme de 8 à 12 euros environ, fait fureur chez les adolescents. Sauf qu’il contient de la nicotine, un puissant addictif. «Plus on commence jeune, plus l’addiction est rapide et forte. En quelques semaines seulement, on peut devenir accro simplement en tirant sur une Puff», assure le professeur. «Deux principaux facteurs sont en cause : l’un lié à la partie comportementale du jeune, le plaisir du geste, le cérémonial d’achat, l’investissement émotionnel avec le produit avant la consommation, tout cela participe à l’addiction en plus du second facteur qui est l’effet sur notre cerveau de la nicotine, une fois présente celle-ci y reste».

Ce premier passage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

France : l'inflation a ralenti fortement en novembre et se porte à +3,4% sur un an selon l'Insee
Après Paris, les JO d'hiver devraient avoir lieu en France
Croissance : la Suède et l'Allemagne sont tombées en récession, à qui le tour ?
L’emploi salarié privé est resté «quasi stable» au troisième trimestre en France
Péages d’autoroutes : la hausse des prix inférieure à 3% en 2024, Beaune dénonce «l’intox»