La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 476,46
    -305,02 (-0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    -0,0014 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 809,40
    +7,90 (+0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    16 273,25
    -185,17 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,11
    -4,14 (-1,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,59
    +0,13 (+0,18 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 004,62
    -77,39 (-0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 934,38
    -29,13 (-0,73 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2250
    +0,0012 (+0,10 %)
     

De la publicité dans Windows 11 ?

Va-t-on prochainement subir des publicités dans Windows ? La question mérite d’être posée puisqu’un testeur de la build 22572 de Windows 11 a découvert un message publicitaire dans l’Explorateur. Il ne s’agit que d’une ligne de texte mais il pourrait s’agir des prémices d’une véritable évolution.

Dans la capture d’écran, on peut lire : « Write with confidence across documents, email and the web with advanced writing suggestions from Microsoft Editor ». Ce qui signifie que Windows 11 souhaite inciter les utilisateurs à se tourner vers Microsoft Editor. Selon XDA-Developers, d’autres utilisateurs ont aperçu des messages pour installer Powerpoint qui, faut-il le rappeler, est intégré à la suite Office, et n’est donc pas inclus dans Windows 11.

Voici le message apparu dans l'Explorateur. © @flobo09
Voici le message apparu dans l'Explorateur. © @flobo09

Une simple expérience

Clairement, ce n’est pas très agressif, et ça ne concerne que des produits Microsoft, mais ces messages seraient aussi visibles dans le menu Démarrer et dans la barre des tâches. Une pollution visuelle à laquelle Microsoft avait rarement habitué, même s’il faut se souvenir dans le passé, des « push » pour inciter à utiliser le service de Cloud OneDrive ou, bien sûr, le navigateur Microsoft Edge.

Quoi qu’il en soit, l’éditeur a de suite réagi à cette découverte, et Microsoft plaide le « bug ». « Il s'agissait d'une bannière expérimentale qui n'était pas destinée à être publiée en externe et qui a été désactivée », explique Brandon LeBlanc, responsable principal du programme Windows, dans une déclaration à The Verge. Il n’empêche que, si c’est expérimental, c’est que Microsoft envisage sérieusement d’ajouter des publicités vers ses produits dans l’Explorateur.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura