La bourse ferme dans 5 h 20 min

Publicité Nana : pas de manquements selon le CSA pour "Viva la Vulva"

Nana remporte la partie. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a donné raison à la marque dans le conflit qui l’opposait à plusieurs téléspectateurs après la diffusion de son spot publicitaire "Viva la Vulva" sur les serviettes hygiéniques. Dans sa publicité, Nana a en effet décidé de remplacer le traditionnel – et décrié – liquide bleu par du rouge pour représenter les règles. La marque y représente également, de manière métaphorique, la vulve sous différentes formes, rappelle le site Ozap.

Un spot qui a suscité la polémique dès sa sortie et provoqué de nombreuses réactions. Ainsi, selon Le Parisien, le CSA avait reçu près de 1.000 signalements concernant la séquence, la plupart du temps dénoncée comme "choquante". Plusieurs téléspectateurs réclamaient ainsi l’interdiction de la publicité. Une demande rejetée, ce mercredi 6 novembre, par le CSA qui n’a pas "constaté de manquements".

Polémique en Australie

Dans son jugement, le conseil des sages rappelle que l’institution "assure le respect des droits des femmes dans le domaine de la communication audiovisuelle". Après avoir "examiné le message publicitaire", le CSA estime ainsi que "les images en cause, si elles ont pu surprendre, sont directement en lien avec les produits promis" et que les séquences mises en cause "ne peuvent pas être considérées comme véhiculant une image dégradante de la femme".

>> A lire aussi - McDonald's s'excuse après sa publicité "Sundae Bloody Sundae" pour Halloween

Une pétition avait été lancée sur le site Change.org pour dénoncer la pub qui "montre une image dégradante sur l’intimité de la femme" et l’estimant "choquante aux yeux de tous et surtout aux yeux des plus jeunes téléspectateurs". Elle a reçu, à ce jour, plus de 16 400 signatures. Les polémiques autour des publicités sur les règles ne touchent pas uniquement la France, rappelle Le Monde. En septembre, un spot publicitaire pour des serviettes hygiéniques montrant du sang en Australie avait provoqué l’envoi de 600 plaintes à

(...) Cliquez ici pour voir la suite

"Viva la vulva" : une pétition pour faire retirer la dernière publicité de Nana
Le CSA tape sur les doigts de France Télévisions pour la pancarte "Macron dégage" retouchée
Linky : pas d'onde dangereuse pour la santé selon l’Agence nationale des fréquences
McDonald's s'excuse après sa publicité "Sundae Bloody Sundae" pour Halloween
Cyril Hanouna pourrait gagner son bras de fer avec le CSA