La bourse ferme dans 8 h 18 min
  • CAC 40

    6 047,31
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 538,88
    +5,71 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0598
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 829,10
    +4,30 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    19 717,74
    -549,72 (-2,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,72
    -6,07 (-1,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,49
    +1,92 (+1,75 %)
     
  • DAX

    13 186,07
    +67,94 (+0,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 258,32
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 385,07
    +155,55 (+0,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2285
    +0,0015 (+0,13 %)
     

Publicité en ligne: Facebook évite une amende face à Criteo

Chris DELMAS / AFP

L'Autorité de la concurrence a estimé que Meta, le groupe dont fait partie Facebook, avait pris des engagements suffisants pour mettre fin à la procédure.

L’Autorité de la concurrence a mis fin, jeudi, à une vieille querelle entre et . Depuis plus de trois ans, le leader français de la publicité ciblée soupçonne l’entreprise américaine de l’avoir exclu sans raison de l’un de ses programmes publicitaires, le "Facebook Marketing Partners". Après instruction du dossier, le collège de l’autorité a estimé que Meta, le groupe dont fait partie Facebook, avait pris des engagements suffisants pour mettre fin à la procédure et enterrer l’ensemble des poursuites.

Le géant américain s’évite une lourde sanction. Après avoir consulté la plupart des acteurs de la publicité digitale, l’autorité antitrust française a jugé que le test de marché engagé auprès de plusieurs acteurs de la publicité, dont Criteo, répondait aux préoccupations de ces-derniers. Après avoir participé à ce long, entamé en juin 2021, Facebook s’est engagé à être plus transparente sur les règles d’affiliation à son programme de partenariat et à préserver "l’objectivité, la transparence, la prévisibilité et la stabilité" de ses conditions d’accès.

Trois ans et après ?

Pendant cinq ans, Facebook devra respecter une série de cinq engagements sur l’ensemble de ses plateformes, dont Facebook et Instagram. Par exemple, il lui sera demandé de mettre à disposition des annonceurs une nouvelle interface de programmation (API), intitulée "Fonctionnalité de recommandation". Cet outil sera ouvert à tous les prestataires pour recommander leurs produits sur ses réseaux sociaux et ajuster, au mieux, le prix de leurs enchères publicitaires. Ses équipes commerciales seront aussi mieux formées. Et un mandataire indépendant nommé pour veiller au respect de ces promesses.

Et si Facebook ne les respectait pas ? "Dans ce cas, l'autorité taperait plus fort", avertit Henri Piffaut, vice-président de l’Autorité de la concurrence (ADLC). "Par cette décision, nous avons surtout voulu aller au plus vite et restaurer des conditions saines de concurrence", précise Benoît Coeuré, le nouveau [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles