La bourse ferme dans 8 h
  • CAC 40

    6 474,13
    -15,87 (-0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 708,97
    -6,40 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0213
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 805,70
    -6,60 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    22 487,90
    -1 028,84 (-4,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,52
    -23,83 (-4,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,81
    -0,69 (-0,76 %)
     
  • DAX

    13 508,14
    -26,83 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,43
    -11,72 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 565,18
    -438,26 (-2,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,2086
    +0,0009 (+0,08 %)
     

Publicis revoit à la hausse ses prévisions 2022

Dans une période où beaucoup de questions se posent sur l'évolution de la conjoncture mondiale et sur un possible ralentissement du marché publicitaire, le champion tricolore de la publicité (Leo Burnett, Saatchi & Saatchi, Zenith…) a répondu à sa manière en relevant ses prévisions annuelles. Le numéro trois mondial du secteur vise désormais une croissance organique comprise entre 6% et 7% en 2022, contre 4% à 5% auparavant, ainsi qu’une marge opérationnelle comprise entre 17,5% et 18%, contre 17,5%. Au premier semestre, l’activité s’est accélérée avec une croissance organique de 10,4%, à 5,9 milliards d’euros et un taux de marge opérationnelle de 17,3% en hausse de 80 points de pourcentage. La publicité digitale Le groupe a encore pu compter sur ses filiales américaines spécialisées dans le conseil (Sapient) et la Data (Epsilon). Les deux groupes affichent des progressions respectives de 19,1% et 13,7% sur le semestre. Une nouvelle preuve que le tournant pris par Publicis dans la publicité digitale destinée à accompagner ses clients dans leur transformation numérique s’avère payant. Le taux de marge est particulièrement élevé en Amérique du Nord (19,2%) et culmine même à 20,9% dans la zone Asie-Pacifique. Des acquisitions De plus, les succès commerciaux se confirment. Publicis a remporté les budgets média de McDonald's et KFC aux Etats-Unis, de LVMH en Europe, de Pepsi en Chine et de Nestlé en Inde. Avec une hausse de 17% de son flux de trésorerie disponible au premier semestre à 708 millions d’euros, l’entreprise a confirmé sa volonté de procéder à des opérations de croissance externe cette année pour un montant compris entre 400 et 600 millions d'euros. Depuis le début de l’année, Publicis a déjà racheté Wiredcraft (conseil en technologies), Tremend (logiciel) et Profitero Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles