La bourse ferme dans 13 min
  • CAC 40

    6 386,86
    -43,33 (-0,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 709,67
    -31,84 (-0,85 %)
     
  • Dow Jones

    31 952,14
    -702,45 (-2,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0501
    -0,0054 (-0,51 %)
     
  • Gold future

    1 813,20
    -5,70 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    27 781,40
    -1 090,49 (-3,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    652,21
    -18,46 (-2,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,62
    -1,78 (-1,58 %)
     
  • DAX

    14 069,84
    -116,10 (-0,82 %)
     
  • FTSE 100

    7 474,74
    -43,61 (-0,58 %)
     
  • Nasdaq

    11 677,52
    -307,00 (-2,56 %)
     
  • S&P 500

    3 989,22
    -99,63 (-2,44 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,2401
    -0,0092 (-0,73 %)
     

Une publication de l’Accélérateur de l’entrepreneuriat féminin souligne les bienfaits économiques d’un approvisionnement sensible à l’égalité des sexes

Une note de sensibilisation, fondée sur des éléments de preuve, appelle le secteur privé à adopter des stratégies d’approvisionnement sensibles à l’égalité des sexes, ainsi qu’à intégrer les entreprises détenues par des femmes, dirigées par des femmes, et axées sur l’égalité des sexes, au sein des chaînes de valeur, en tant que vecteur de progression en direction des objectifs économiques et de la valeur sociale des entreprises, en phase avec les Objectifs de développement durable.

NEW YORK, May 05, 2022--(BUSINESS WIRE)--L’Accélérateur de l’entrepreneuriat féminin (WEA) a annoncé aujourd’hui la publication d’une note de sensibilisation intitulée « La valeur stratégique de l’approvisionnement : pourquoi un approvisionnement sensible à l’égalité des sexes revêt une logique économique », qui énonce les éléments de preuve incontestables des bienfaits liés au renforcement de la participation des femmes au sein des chaînes d’approvisionnement du secteur privé, sur la voie d’une croissance économique inclusive ainsi que du développement durable.

Ce communiqué de presse contient des éléments multimédias. Voir le communiqué complet ici : https://www.businesswire.com/news/home/20220505005122/fr/

Procurement’s strategic value: Why gender-responsive procurement makes business sense a publication by UN Women (photo credit: UN Women/David Snyder)

Rédigée par ONU Femmes, et financée par Mary Kay Inc. en soutien du WEA, la note de sensibilisation souligne les reculs observés en matière d’égalité des sexes en raison de la pandémie de COVID-19, ainsi que la manière dont les niveaux croissants d’insécurité économique, les interruptions de chaînes d’approvisionnement, et les chocs climatiques et environnementaux sans précédent impactent de manière disproportionnée les femmes, compte tenu de leur statut inégal dans la société.

Cette publication fait écho à plusieurs études précédentes démontrant que les économies disposent de meilleures opportunités de croissance, et se révèlent plus résilientes face aux crises, lorsque les femmes et les hommes jouissent de droits égaux.1 D’immenses défis demeurent cependant. Les entrepreneuses continuent de se heurter à de nombreux obstacles, notamment le manque d’accès aux capitaux sur les marchés domestique et international, un nombre moins élevés de réseaux d’entrepreneuriat par rapport aux hommes, ainsi que des politiques qui découragent la participation des femmes au marché du travail.2 Au niveau mondial, alors qu’une entreprise sur trois est détenue par une femme,3 les femmes ne perçoivent d’après les estimations qu’un pour cent des dépenses mondiales des grandes sociétés.4 Un certain nombre de législations inégales entre les sexes entravent également les opportunités économiques pour les femmes. À titre d’illustration, environ 2,4 milliards de femmes en âge de travailler ne jouissent pas encore à ce jour des mêmes droits économiques que les hommes.5 En dépit de ces statistiques, les entrepreneuses demeurent une solution à de nombreux défis auxquels le monde est aujourd’hui confronté, et les éléments de preuve démontrent l’existence d’une corrélation directe entre l’augmentation de l’entrepreneuriat féminin et la croissance économique, le développement durable, ainsi que des sociétés plus inclusives et plus résilientes.6

Les données présentées dans la note de sensibilisation soulignent en quoi l’adoption de politiques et pratiques sensibles à l’égalité des sexes (« gender-responsive policies and practices », GRP), dans le cadre des processus d’approvisionnement, constitue un levier stratégique permettant de réduire l’impact des obstacles structurels rencontrés par les femmes, tout en améliorant les entreprises et en renforçant les économies. La note de sensibilisation met en garde sur l’opportunité manquée que constitue le fait de ne pas adopter de principes GRP. Les éléments de preuve ne font aucun doute. Réduire les inégalités entre les sexes est profitable pour les entreprises, et judicieux sur le plan économique.

« L’approvisionnement sensible à l’égalité des sexes influence la rentabilité d’entreprise, la réduction des risques, l’innovation et la durabilité. Lorsque les entrepreneuses sont exclues du système d’approvisionnement, les entreprises risquent de perdre un vivier considérable de talents, de créativité et d’expertise. Les principes GRP constituent une stratégie commerciale gagnante, ainsi qu’un puissant catalyseur de changement », a déclaré Deborah Gibbins, présidente-directrice générale de Mary Kay, Inc., à l’initiative de la création du WEA.

Dans la rédaction de sa note de sensibilisation, ONU Femmes a fait appel à plus de 350 parties prenantes en 2021, parmi lesquelles 150 entreprises du secteur privé étaient représentées, tout en y incluant 7 études de cas relatives aux parcours d’approvisionnement des entreprises, afin de constituer une base d’éléments de preuve démontrant pourquoi les entreprises doivent adopter une approche d’approvisionnement sensible à l’égalité des sexes. L’engagement des parties prenantes a pris la forme d’entrevues, d’un sondage et d’une communauté de pratique, tout en bénéficiant d’une diffusion dans un large ensemble de réseaux, notamment parmi les membres et les réseaux du Pacte mondial de l’ONU (UNGC).

Les entreprises ont rapporté que les principes GRP offraient les avantages suivants :

  • Accroissement du chiffre d’affaires, et réduction des dépenses d’approvisionnement,

  • Amélioration de la disponibilité et de la résilience des fournisseurs,

  • Renforcement de la réputation de marque,

  • Accroissement de l’innovation et de l’adaptabilité,

  • Amélioration de la fourniture des services grâce à une plus grande agilité, et

  • Renforcement des marchés via le développement économique local et une croissance inclusive.

Comme l’énonce la note de sensibilisation, « le développement inclusif et durable est primordial pour les entreprises cherchant à la fois à se stabiliser au sein d’une économie volatile, et à bénéficier d’une croissance future. Le creusement des inégalités entre les sexes met à mal toutes les entreprises, y compris les entrepreneuses indispensables à des chaînes d’approvisionnement solides et résilientes, ainsi qu’aux entreprises qui reposent sur elles. »

Illustrant l’accent croissant placé par les entreprises sur les problématiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG), la note de sensibilisation énonce que « la mise en œuvre de principes GRP permet aux entreprises de pratiquer et d’institutionnaliser les valeurs ESG et, aspect essentiel, de contribuer à la valorisation des femmes ainsi qu’aux Objectifs de développement durable (ODD). En adoptant des principes GRP, les entreprises peuvent accomplir des avancées sur la voie de multiples objectifs, parmi lesquels l’égalité des sexes (ODD 5), la réduction des inégalités (ODD 10), une consommation et une production responsables (ODD 12), l’éradication de la pauvreté (ODD 1), ainsi que la possibilité d’un emploi décent et la croissance économique (ODD 8). »

« La réalisation des objectifs de développement durable ne peut être le fait des femmes seules, des entreprises seules ou des gouvernements seuls. Nous ne pourrons accomplir des avancées réelles que si nous œuvrons tous – y compris les entreprises – en direction d’un objectif commun », a déclaré Anita Bhatia, sous-Secrétaire générale et directrice exécutive adjointe d’ONU Femmes.

À travers la publication de ce rapport, l'AEM appelle le secteur privé à adopter des stratégies de PRG et à intégrer les femmes dans les chaînes de valeur mondiales comme moyen de faire progresser les ODD. Ceci revêt une logique d’affaires, tout en renforçant l’autonomisation économique des femmes, dont bénéficient les économies et les sociétés dans leur ensemble.

La note de sensibilisation est disponible ici.

À propos du Women’s Entrepreneurship Accelerator

Le Women’s Entrepreneurship Accelerator (WEA, Accélérateur de l’entrepreneuriat féminin) est un partenariat réunissant plusieurs parties prenantes, axé sur l’entrepreneuriat des femmes, et créé à l’occasion de la 74e Assemblée générale de l’ONU. Il réunit six agences de l’ONU : L’Organisation internationale du travail (OIT), le Centre du commerce international (International Trade Centre, ITC), l’Union internationale des télécommunications : (UIT), le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Pacte mondial des Nations unies (PMNU), ONU Femmes, ainsi que Mary Kay Inc., et s’est donné pour mission de soutenir 5 millions d’entrepreneuses d’ici 2030.

L’objectif ultime de cette initiative consiste à maximiser l’impact de l’entrepreneuriat féminin sur le développement, afin d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), en créant un écosystème favorable aux entrepreneuses du monde entier. L’Accélérateur illustre le pouvoir de transformation d’un multipartenariat d’une ampleur unique permettant d’exploiter le vaste potentiel des entrepreneuses. Pour en savoir plus, consultez we-accelerate. Suivez-nous sur : Twitter (We_Accelerator), Instagram (@we_accelerator), Facebook (@womensentrepreneurshipaccelerator), LinkedIn (@womensentrepreneurshipaccelerator)

1 Rapport sur le développement dans le monde. 2012 : Égalité des sexes et développement : https://openknowledge.worldbank.org/handle/10986/4391.

2 Rapport de politique de la Commission européenne et de l’OCDE sur l’entrepreneuriat féminin. 2017 : https://www.oecd.org/cfe/smes/Policy-Brief-on-Women-s-Entrepreneurship.pdf

3 Banque mondiale. 2020. Sondages d’entreprise, portail de données de la Banque mondiale sur l’égalité des sexes : https://www.worldbank.org/en/data/datatopics/gender

4 Vazquez, E.A. et A.J. Sherman. 2013. Buying for Impact: How to Buy from Women and Change the World. Charleston, USA : Advantage

5 Groupe de la Banque mondiale. 2022. Women, Business and the Law 2022. Washington, DC : Banque mondiale

6 Faits et chiffres d’ONU Femmes : Autonomisation économique : https://www.unwomen.org/en/what-we-do/economic-empowerment/facts-and-figures

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220505005122/fr/

Contacts

Mary Kay Inc., Communications d’entreprise
marykay.com/newsroom
(+1) 972.687.5332 ou media@mkcorp.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles