La bourse ferme dans 4 h

PTZ : les raisons qui devraient pousser Bercy à le laisser mourir

C’était un rapport très attendu des parlementaires et des professionnels de l’immobilier. Et il a failli ne pas arriver à temps… Alors que les députés votent ce jeudi soir les crédits alloués à la mission Logement, au sein du projet de budget 2020, l’avenir du prêt à taux zéro (PTZ) restait encore très incertain. Il se précise un peu aujourd’hui, avec la parution d’un rapport commandé par le gouvernement à l’Inspection générale des finances et au Conseil général de l’environnement et du développement durable, sur l’efficacité du dispositif. Ses conclusions sont sans appel : les auteurs recommandent de laisser le PTZ s’éteindre au 31 décembre en zones rurales et périurbaines, dites “détendues” (zones B2 et C), pour l’acquisition d’un bien neuf. Et il y a de fortes chances pour que le gouvernement suive ces recommandations…

Recentré sur les zones A et B1, dites “tendues” (la région parisienne et la Côte d’Azur) par la loi de finances 2018, en ce qui concerne les opérations relatives au logement neuf, le PTZ est donc censé disparaître au 1er janvier 2020, dans les zones B2 et C. Depuis plusieurs semaines, les professionnels de la construction et du logement appellent les parlementaires à proroger le dispositif, dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances. Plusieurs députés sont d’ailleurs montés au front, pour tenter de convaincre l'exécutif de le reconduire. Mais les conclusions du rapport remis ce jour ne vont pas dans leur sens… Bien qu’il soit devenu l’un des principaux outils d’aide à l’accession des ménages modestes, le PTZ présenterait encore un certain nombre d’effets d’aubaine. Surtout, il perdrait beaucoup de son efficacité, en matière d’accession à la propriété, dans un environnement de taux d’emprunt bas, comme c’est actuellement le cas.

Un dispositif de moins en moins décisif

Selon le rapport publié ce jeudi, le PTZ ne constituerait pas un élément décisif dans l’acte d’achat : sans lui, les ménages auraient de toute manière acheté, ou auraient sans

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier neuf : le gouvernement est prêt à un compromis sur le PTZ
Ces villes qui paient les automobilistes pour laisser leur voiture au garage
Immobilier neuf : le PTZ va-t-il disparaître dans certaines villes en 2020 ?
Taxe d’habitation : les valeurs locatives devraient bien augmenter
Immobilier : pourquoi la suppression du PTZ pourrait plomber les ventes de maisons neuves