Publicité
La bourse ferme dans 7 h 58 min
  • CAC 40

    8 042,85
    -59,48 (-0,73 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 992,54
    -45,06 (-0,89 %)
     
  • Dow Jones

    39 065,26
    -605,78 (-1,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0821
    +0,0004 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 339,70
    +2,50 (+0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 173,12
    -2 054,09 (-3,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 447,79
    -20,31 (-1,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,75
    -0,12 (-0,16 %)
     
  • DAX

    18 517,00
    -174,32 (-0,93 %)
     
  • FTSE 100

    8 270,30
    -68,93 (-0,83 %)
     
  • Nasdaq

    16 736,03
    -65,51 (-0,39 %)
     
  • S&P 500

    5 267,84
    -39,17 (-0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 549,12
    -319,59 (-1,69 %)
     
  • GBP/USD

    1,2698
    -0,0000 (-0,00 %)
     

Psychomotricien : dans quels cas peut-on le consulter ?

istock

Le terme “psychomotricité” vient du grec psycho (âme, esprit) et motor (mouvoir). Cette méthode thérapeutique, reliée aux sciences humaines, s’intéresse aux interactions entre perception, sentiments, pensée, mouvement et comportement. Elle se définit comme l’ensemble des phénomènes relatifs à l’expression et à la régulation des événements à la fois moteurs et psychologiques au niveau du corps.

La psychomotricité s’adresse à tous, aux enfants, aux adolescents, aux adultes mais aussi aux personnes âgées, ayant des difficultés sur le plan moteur, comportemental, relationnel ou émotionnel.

Le psychomotricien possède un diplôme d'État de psychomotricien. ​​C’est un professionnel de la santé qui intervient sur prescription médicale et procède à la prévention, au dépistage et à la rééducation des troubles psychomoteurs, quel que soit l’âge du patient.

Par des exercices appropriés, il soigne les personnes souffrant de différents troubles liés à l'autisme, à la maladie d'Alzheimer, au polyhandicap, à l'anorexie ou encore liés à l'apprentissage comme les troubles « dys » : dyscalculie, dyslexie, dysphasie, dyspraxie...

PUBLICITÉ

La psychomotricité offre aux bébés un lieu d’expériences sécurisant et stimulant. C’est un accompagnement idéal pour les grandes acquisitions motrices : les postures, les passages d’une position à l’autre, les déplacements. Pour les nourrissons et bambins de 0 à 2 ans, une prise en charge permet de prévenir et dépister suffisamment tôt difficultés ou retards éventuels. C’est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite