La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1648
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 233,92
    -1 716,55 (-3,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3759
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Le PSG reprend des couleurs face à un Lyon presque indomptable

·2 min de lecture

Après un premier match terne en Ligue des champions, le Paris Saint-Germain s’est imposé (2-1) sur le fil face à un Olympique lyonnais ambitieux dimanche soir au Parc des Princes.

Le Paris Saint-Germain a poursuivi contre l’Olympique lyonnais (2-1) sa série de victoire en Ligue 1 grâce à un but de Mauro Icardi à la dernière minute dimanche soir au Parc des Princes. Lionel Messi, très attendu par les supporters parisiens, n’a pas marqué pour ses débuts à domicile. L'OL a cru gâcher la pendaison de crémaillère de l'Argentin après l'ouverture du score de Lucas Paqueta (53e). Mais Neymar, de retour vers la grande forme, a obtenu et transformé un penalty (65e s.p.).

En conférence de presse, l’entraîneur du Paris SG s’est dit «content» du match et satisfait de s’être «amélioré» par rapport au match face à Bruges (1-1) mercredi soir. «On a fait un beau match, à l’image de la belle équipe de Lyon». Mauricio Pochettino a du «faire des choix en pensant au bien-être de l’équipe et de chaque individu». «Ce sont des décisions qui peuvent plaire ou déplaire», a-t-il déclaré.

L’entraîneur de l’OL a avancé être «très fier de [son] équipe» : «On a bien joué, bien défendu». Interrogé sur la faute sur Neymar transformé en pénalty, Peter Bosz a affirmé à «100%» que ce n’était pas un pénalty. «Je comprends l’arbitre, il peut ne pas voir mais la VAR doit voir toutes les images», a-t-il poursuivi, félicitant Lucas Paqueta, «très fort avec le ballon» qui a fait «un match extraordinaire».


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles