Publicité
Marchés français ouverture 8 h 40 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 900,02
    +253,91 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0013 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 827,35
    +218,41 (+1,17 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 082,34
    +925,45 (+1,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 498,10
    +13,91 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

PSG-Dortmund : les Parisiens s’imposent 2-0 face aux Allemands

C’est Kylian Mbappé qui a ouvert les hostilités en marquant un premier but sur un penalty provoqué par Süle. C’est son 41e but en Ligue des Champions.

PSG-Dortmund : C’est Kylian Mbappé qui a ouvert les hostilités en marquant un premier but sur un penalty provoqué par Süle. (Photo de Kylian Mbappé lors de PSG-Dortmund le 19 septembre 2023)
MIGUEL MEDINA / AFP PSG-Dortmund : C’est Kylian Mbappé qui a ouvert les hostilités en marquant un premier but sur un penalty provoqué par Süle. (Photo de Kylian Mbappé lors de PSG-Dortmund le 19 septembre 2023)

FOOTBALL - Le soleil revient pour Paris. Pour son premier match dans l’édition 2023-2024 de la Ligue des champions, le Paris Saint-Germain faisait face au Borussia Dortmund ce mardi 19 septembre au Parc des Princes. Placés dans le groupe F de la Ligue des champions, dit groupe « de la mort », les Parisiens voulaient rebondir après la défaite en championnat contre Nice (2-3). Et c’est ce qu’ils ont fait après avoir été tenus en échec toute la première mi-temps : ils ont fini par percer 2 à 0.

C’est Kylian Mbappé qui a ouvert les hostilités en marquant un premier but sur un penalty provoqué par Süle. Un 41e but pour Mbappé en Ligue des Champions.

Puis au tour d’Achraf Hakimi, à la 58e minute après une superbe action collective en duo avec Vitinha.

Alors que le Paris Saint-Germain et le Borussia Dortmund se sont affrontés à quatre reprises dans leur histoire, la dernière confrontation remonte à l’avant-Covid où les Parisiens s’étaient imposés à domicile (2-0) le 11 mars 2020 avant de célébrer avec les supporters à l’extérieur du stade.

PUBLICITÉ

Avant de débuter la Ligue des Champions avec le Paris Saint-Germain, Luis Enrique n’a pas caché son impatience en conférence de presse sans pour autant être « obsédé » par une victoire finale : « Quand un club est obsédé par quelque chose, ce n’est jamais bon signe. Il faut avoir de l’ambition mais l’obsession ne marche pas dans aucun secteur de la vie. Il faut attendre de voir comment la compétition se lance, le foot est un sport merveilleux, tous les résultats sont possibles. Tu peux jouer un match incroyable et perdre, mal jouer et gagner. En tant que club, nous jouons toutes les compétitions pour les gagner, c’est l’objectif. »

À voir également sur Le HuffPost :

Pablo Longoria sur le départ ? Comment l’OM, pourtant invaincu en Ligue 1, a basculé dans le chaos en 48 heures

En Espagne, les footballeuses convoquées en sélection contre leur gré dénoncent des pressions