La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1697
    -0,0033 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 125,44
    +866,22 (+2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 086,82
    +46,34 (+4,45 %)
     
  • S&P 500

    4 395,63
    +41,44 (+0,95 %)
     

PSA, Toyota arrêtent leur production en France à cause des puces asiatiques

·2 min de lecture

PSA (Stellantis) et Toyota suspendent leur production en France. En cause: la pénurie de puces. Plus globalement, l'Europe découvre ici aussi sa dangereuse dépendance vis-à-vis de Taiwan et de la Chine.

Quelle hécatombe ! Tous les constructeurs sont obligés, les uns après les autres, de stopper leur production ou de prolonger les congés estivaux. Les usines françaises sont notamment touchées. Au sein de l’ex-PSA (Stellantis), la direction a expliqué jeudi que la production de son site de Rennes (Ile-et-Vilaine) serait suspendue pendant cinq jours, ainsi que celle de Sochaux, dans le Doubs, (partiellement) durant trois jours. Le site breton fabrique notamment le SUV C5 Aircross de Citroën, celui de Franche-Comté celui de Et ce, en raison d'une flambée de cas de coronavirus chez un fournisseur en Malaisie. Lors de la présentation de ses résultats semestriels, début août, Stellantis (PSA et FCA) avait annoncé un manque à produire sur l’année de 1,4 million de véhicules. Le groupe automobile franco-italo-américain avait déjà souligné avoir perdu 190.000 véhicules au premier trimestre.

Le site (Nord), qui produit la citadine Yaris et son dérivé Yaris Cross, va souffrir aussi de la dégradation de la situation sanitaire au Vietnam et en Malaisie, qui le conduit à reporter de deux semaines la reprise de la production après la fermeture d’été, prévue désormais le 6 septembre, selon un porte-parole. Le premier constructeur auto mondial a indiqué qu’il allait, globalement, réduire sa production de 40% par rapport à ses prévisions initiales en septembre, soit 360.000 véhicules perdus. Quatorze usines au Japon et à l'étranger seront touchées. Le constructeur nippon avait pourtant bien géré initialement cette pénurie, grâce à un important stock de puces. C’était le résultat d’une politique de précaution menée depuis le tsunami de 2011 qui avait longtemps paralysé ses usines. Volkswagen a aussi annoncé une réduction de production, sans autre précision. Et Ford un arrêt de l’usine allemande de Cologne durant cinq jours à partir de la semaine prochaine.

Chez TSMC, l'auto c'est 3% du chiffre d'affaires

La pénurie mondiale de semi-conducteurs a révélé l’extrême dépendance de l’Europ[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles