La bourse ferme dans 1 h 53 min

PSA et Renault excessivement sanctionnés : le conseil Bourse du jour

UBS reste neutre sur l’action du groupe PSA (code mnémonique UG - code ISIN FR0000121501), avec un objectif abaissé de 24 à 20 euros. Le géant bancaire helvétique souligne notamment les perspectives de rentabilité plus faibles et l’absence de bonne surprise à attendre du côté du retour aux actionnaires. En parallèle, il a ramené de 50 à 38 euros son objectif sur l’action Renault, jugeant que les profits du constructeur au losange devraient rester sous pression en 2020, par manque de nouveaux produits et en raison des coûts liés aux nouvelles normes réglementaires d’émissions de CO2.

Des objectifs de cours qui laissent toutefois entrevoir des potentiels d’appréciation pour les deux géants français de l’automobile. Pour l’heure, la plupart des analystes financiers continuent de juger sévères les sanctions boursières infligées à nos deux fleurons, avec des objectifs de cours moyens de près de 25 et 48 euros, respectivement. Et pour la firme de Sochaux, la fusion avec Fiat Chrysler semble être sur des rails. PSA a déjà indiqué être disposé à d’importantes concessions, vis-à-vis des autorités de la concurrence. Les synergies à attendre sont encore loin, mais elles devraient néanmoins être massives…

>> A lire aussi - "Nous sommes tous considérés comme des gangsters" : le coup de gueule de Carlos Tavares, le patron de PSA

Que dit l’analyse technique ?

Comme on pouvait le redouter, la rupture du support majeur de 20,80-21 euros sur Peugeot a favorisé le ralliement du support majeur de 18,80-18,90 euros, qui semble être en train de céder, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

En cas de clôture franche, ce lundi, sous cet important palier, la chute de l’action risquerait de se poursuivre en direction de la zone de support majeure de 16,70-17,25 euros. Et ce, alors que le titre est déjà pourtant largement survendu...

>> A lire aussi - La leçon de rigueur de PSA à Opel

>> Rejoignez le Club Capital

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“C’est injuste, je me suis toujours battue pour les stagiaires”, se défend l’Insoumise Manon Aubry face aux attaques
Total traîné en justice pour inaction face au réchauffement climatique
25 trains Bombardier refusés par Deutsche Bahn, des “défauts de fabrication” en cause
Vous voulez essayer un boîtier E85 ? Ce sera possible avec Speedy… et gratuit !
Des congés payés illimités pour les employés d'une entreprise belge